Nous suivre Industrie Techno

MacronLeaks ou l’échec du sabotage de l’élection présidentielle

MacronLeaks ou l’échec du sabotage de l’élection présidentielle

© Pascal Guittet

Emmanuel Macron a été élu le 8 mai Président de la République. Et ce, malgré les tentatives de « sabotage » qui auraient eu lieu contre son parti par des hackers russes. Les mêmes qui s’en sont pris à la campagne d’Hillary Clinton aux Etats-Unis.

On aurait pu être spectateur d’un sabotage « bis » d’une élection présidentielle. Le modèle : les Etats-Unis. La nouvelle tentative : la France. Dans la nuit de vendredi à samedi, le site anonyme PasteBin a publié de nombreux liens vers des fichiers torrent, soit 9 Go d’archives d’e-mails, provenant du parti d’Emmanuel Macron. Plusieurs médias ont fait le lien entre les attaques contre le candidat Macron et la candidate Hillary Clinton aux Etats-Unis, même si les attaques contre cette dernière ont été réalisées au cours des mois ayant précédé l’élection.

Nos confrères de Wired relèvent que ces attaques contre Emmanuel Macron étaient très stratégiques car « la loi française interdit aux candidats de parler publiquement durant les deux jours précédant les élections. Ce timing pouvait empêcher Macron de répondre lui-même à tout scandale par rapport à la fuite de données, réel ou fabriqué. »

Le parti En Marche ! victime depuis quelques semaines

Vendredi 5 mai, le parti En Marche avait publié un communiqué de presse sur le piratage subi : « Le mouvement En Marche ! a été victime d’une action de piratage massive et coordonnée donnant lieu ce soir à la diffusion sur les réseaux sociaux d’informations internes de nature diverse (mails, documents comptables, contrats…). Les fichiers qui circulent ont été obtenus il y a plusieurs semaines grâces au hacking de boîtes mail personnelles et professionnelles de plusieurs responsables du mouvement. »

La semaine dernière, suite au rapport publié par Trend Micro, nous vous avons proposé un décryptage – à partir des explications de Norman Girard, VP & GM Europe Continentale chez Varonis – du pistage des hackers russes qui ont ciblé Emmanuel Macron.

Le parti continue : « Ceux qui font circuler ces documents ajoutent à des documents authentiques nombre de faux documents afin de semer le doute et la désinformation. Intervenant dans la dernière heure de la campagne officielle, cette opération relève manifestement de la déstabilisation démocratique, comme cela s’est déjà vu aux Etats-Unis pendant la dernière campagne présidentielle ». Mais qui n’a pas eu, comme nous l’avons bien vu ce 8 mai, l’effet escompté ! 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Photovoltaïque européen, superalliages, smart-city… les meilleures innovations de la semaine

Photovoltaïque européen, superalliages, smart-city… les meilleures innovations de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez apprécié[…]

Romain Bottan (BoostAerospace) : « Les PME aéronautiques doivent être aidées pour se protéger des cyberattaques »

Romain Bottan (BoostAerospace) : « Les PME aéronautiques doivent être aidées pour se protéger des cyberattaques »

Impression 3D, nanotubes de carbone, AirCyber… les meilleures innovations de la semaine

Impression 3D, nanotubes de carbone, AirCyber… les meilleures innovations de la semaine

La filière aéronautique normande s’associe à AirCyber, le dispositif de cyber-protection de BoostAerospace

La filière aéronautique normande s’associe à AirCyber, le dispositif de cyber-protection de BoostAerospace

Plus d'articles