Nous suivre Industrie Techno

Lubrizol : la CFE-CFDT réclame un bureau d’enquête accident à l'image du BEA de l'aéronautique

Kevin Poireault
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Lubrizol : la CFE-CFDT réclame un bureau d’enquête accident à l'image du BEA de l'aéronautique

© SDIS 76

A la suite de l’incendie, le 26 septembre, de l’usine chimique de Lubrizol, à Rouen, la Fédération chimie-énergie du syndicat CFDT réclame la création d’un bureau d’enquête accident (BEA) pour les risques industriels majeurs. Bertrand Brulin, délégué fédéral du syndicat en charge de la branche chimie, détaille pour Industrie & Technologies cette revendication ce 2 octobre.

Industrie & Technologies : Pourquoi demander maintenant la création d’un bureau d’enquête accident ?

Bertrand Bulin : Cela peut sembler opportuniste mais en réalité, la CFDT exprime cette revendication depuis des années. Au regard de ce qu’il se passe à Rouen, une telle structure permettrait de donner des gages de transparence vis-à-vis des informations divulguées par la préfecture de la Seine-Maritime. Il y a une grosse défiance des habitants, c’est certain.

Cette défiance est en partie due à une communication désastreuse des pouvoirs publics. Ma fille est scolarisée dans un lycée à 700 mètres de l’usine et à 100 mètres de la préfecture. A 8h30 du matin, on nous demande d’aller chercher les enfants au lycée et une heure plus tard, on nous dit : « Ne vous déplacez pas, nous avons mis en place des mesures de confinement »...

Comment une telle structure, financée et convoquée par l’Etat, pourrait-elle améliorer les choses ?

Contrairement à d’autres structures nationales, où les directeurs sont changés dès qu’ils ne conviennent plus au gouvernement, les personnes nommées au sein d’un BEA sont irrévocables pendant quatre ans, et ce même par l’Etat. C’est un gage d’indépendance.

C’est le cas dans l’aéronautique, où le BEA [créé en 1946, ndlr], sous la tutelle de la Direction générale de l’aviation civile (DGAC), fait autorité, je crois. Ses conclusions sont rarement remises en cause. De même dans les transports terrestres : s’il n’y avait pas eu un bureau d'enquête indépendant, pour l’accident de train à Brétigny-sur-Orge, les conclusions auraient sans doute été différentes [« Même si aucun lien de causalité direct et formel ne peut être établi avec ces défaillances, il apparaît que plusieurs facteurs managériaux, organisationnels et humains, amplifiés par les spécificités propres à la région francilienne, y ont probablement contribué », précisait par exemple le rapport du BEA des transports terrestres (BEA-TT), ndlr].

Qu’attendez-vous de ce bureau d’enquête ?

Cette structure pourrait être à la tête de la gestion de crise de la communication relative à l’accident. Ce serait elle qui serait chargée d’informer la population sur la pollution due aux produits chimiques qui se sont échappés et sur les analyses scientifiques.

On voit bien qu’il y a trois dimensions à cet accident : un enjeu environnemental, un enjeu de santé publique et un enjeu de gestion industrielle. Nous avons les moyens, en France, de trouver des spécialistes de ces trois domaines.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Grâce à l'impression 3D et au design génératif, DWS lance ses mini-voiliers dans la course à l'allègement

Grâce à l'impression 3D et au design génératif, DWS lance ses mini-voiliers dans la course à l'allègement

Lors de son événement « Future of Making », organisé à la Station F, à Paris, ce 3 décembre,[…]

04/12/2019 | DesignAutodesk
Efficacité énergétique dans l’industrie : des barrières restent à lever

Efficacité énergétique dans l’industrie : des barrières restent à lever

« L'industrie française semble moins intéressée par la 5G qu'en Allemagne », lance Vincent Masztalerz (Siemens France)

« L'industrie française semble moins intéressée par la 5G qu'en Allemagne », lance Vincent Masztalerz (Siemens France)

Les cinq meilleures applications industrielles du design génératif montrées à l’Autodesk University

Les cinq meilleures applications industrielles du design génératif montrées à l’Autodesk University

Plus d'articles