Nous suivre Industrie Techno

LSV production invente le chargeur mécanique

Industrie et Technologies

Sujets relatifs :

, ,
Tirez sur la cordelette et… rechargez la batterie de votre téléphone.
Vous connaissiez le téléphone sans fil. Voici son chargeur à fil . Fil que l'on tire d'un coup sec et ample, une bonne dizaine de fois, pour procurer assez d'énergie pour passer un appel d'une minute. Rajoutez lui un design soigné, une couleur vert grenouille, et voici bientôt La Souris Verte dans votre poche. Si l'appareil vendu au rayon des accessoires peut faire figure de gadget, pour beaucoup, sportifs, randonneurs, vacanciers, et professionnels itinérants en panne d'énergie toujours au plus mauvais moment, l'engin s'avérera précieux. A condition de ne l'avoir pas oublié !.

Une belle idée, qu'il restait à transformer en un produit efficace et compétitif, voire même, en une société prospère. C'est aujourd'hui en bonne voie. Créée en janvier 2002, quelques jours après le dépôt du brevet, la société grenobloise LSV Production produit à ce jour quelques 2000 appareils par mois !

Son créateur, Stéphane Huguenin, évoque les points clés qui l'on mené de l'idée au produit.

Il y a tout d'abord un important travail d'études préalables, élaboré tout au long de son cursus d'ingénieur Arts et Métiers poursuivi après une période d'activité en informatique en France et en Californie. De l'idée originale (une lampe alimentée par une source d'énergie renouvelable -en l'occurrence, celle de l'utilisateur), Stéphane Huguenin est arrivé à un produit répondant à un besoin réel, très compétitif et surtout, avec un niveau de qualité qui le place loin devant ses concurrents et contrefacteurs potentiels.

' La qualité du courant produit par le chargeur est telle que La Souris Verte peut être utilisée et recommandée au même titre qu'un chargeur de batterie de marque ', explique l'inventeur. Dans cet esprit, Stéphane Huguenin a fait appel au Laboratoire National d'Essai pour confirmer les caractéristiques du courant et l'autonomie procurée au téléphone. 'Un investissement coûteux, mais rentable, puisqu'il garantit à son utilisateur l'absence de dommages pour la batterie, et qu'il permet de le faire savoir ', avoue Stéphane Huguenin.

Pour atteindre ce double objectif de coût et de qualité, l'inventeur aidé de deux ingénieurs ont optimisé chacun des quarante composants qui rentrent dans le système, n'hésitant pas à s'approvisionner dans le monde entier. La Led proviendra de chez Nichia au Japon, la cordelette, de chez Beal en France, le contrôleur de courant de chez Maxim (Etats-Unis) , d'autres composants viendront de Chine, d'Angleterre…

Il y a ensuite un facteur chance, et une capacité à bâtir un réseau, et à le mettre en oeuvre au bon moment. Ainsi, c'est un copain d'école de son fils qui le met en contact avec un ingénieur spécialiste de l'architecture de produit et qui l'aidera un mois durant . C'est une relation familiale qui l'amènera à peaufiner son projet de fin d'études au sein d'une agence de design produit marseillaise, Ideact. Or, parmi les partenaires d'Ideact, figure Technochina, un intermédiaire de sous-traitance à double structure (en France et en Chine), menée par des ingénieurs Arts et Métiers.

Une collaboration essentielle, explique Stéphane Huguenin, pour tenir le projet dans les limites du budget, mais aussi garantir la bonne exécution technique des moules. ' Outre l'intérêt de faire fabriquer les moules en Chine, l'avantage réside dans la totale maîtrise du projet par une société française ', explique-t-il. ' Si fabriquer en Chine coûte trois fois moins cher, la gestion des problèmes peut aussi coûter trois fois plus cher. Surtout, le fait que cette structure soit pilotée par des français garantissait une certaine confidentialité du projet et l'absence de risque de contrefaçon '. L'assemblage est ensuite réalisé au sein de l'entreprise annecienne, Coris.

A ce jour, La Souris Verte est commercialisée 45 €, quasiment deux fois moins cher que ses produits concurrents et avec une qualité inégalée. Trois mois après son lancement, , LSV Production vient de nouer après The Phone House un second accord de distribution avec MTU….et rêve d'attaquer les marché américain et chinois.

Philippe Beaufils

Le produit
Le chargeur est composé d'un contrôleur de charge électronique, qui fournit un courant indépendant de la vitesse de sollicitation de la cordelette de traction. Ses protections en entrée et sortie le rende compatible avec un grand nombre de téléphones, sans nuisances pour les batteries (Ni-Mh et Li-ion). Une diode électroluminescente (Led) procure de surcroît un éclairage d'appoint.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Dossiers

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Les composites ne cessent d'innover pour rester compétitifs face aux autres matériaux. L'innovation porte sur les matériaux eux-mêmes, mais aussi sur[…]

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Agenda

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

IT 911 mai 2009

IT 911 mai 2009

Plus d'articles