Nous suivre Industrie Techno

LMS prépare le futur

Jean-François Preveraud
LMS prépare le futur

LMS fait un pas décisif vers le Model-Based System Engineering

© DR

L’éditeur belge, spécialiste de la simulation numérique, a profité de l’été pour se recentrer sur ses solutions de simulation et de test, tout en anticipant le développement de l’approche Model-Based System Engineering.

LMS a dans le courant de l’été vendu sa filiale spécialisée dans l’optimisation Noesis Solutions avec la plate-forme Optimus à son distributeur japonais Cybernet Systems, alors que dans le même temps il faisait l’acquisition de Emmeskay, une société spécialisée dans les solutions de simulation pour l’ingénierie système.

Des mouvements que l’éditeur entend inscrire dans une démarche de recentrage sur ces principaux produits : la simulation multi-physique ; les solutions basées sur le test, autour de ses plates-formes : LMS Test.Lab ; LMS Virtual.Lab et LMS Imagine.Lab, ainsi que le développement des services d’ingénierie associés.

« Avec la vente de Noesis, LMS renforce son engagement dans l’innovation de ses principaux produits et services d’ingénierie, afin d’apporter son support à ses clients majeurs dans les domaines de l’aérospatiale, de l’automobile, etc. Cette décision stratégique permettra à LMS d’optimiser sa vision et d’orienter sa stratégie future sur la révolution conceptuelle de son activité centrale. Nos partenaires des secteurs automobile, aérospatial et mécanique souhaitent que nous concentrions notre énergie sur des solutions et des services novateurs en matière d’ingénierie hybride et sur la prochaine révolution le ‘‘Model-Based System Engineering’’ », a justifié Urbain Vandeurzen, président et PDG de LMS, lors de l’annonce.

Les clients de LMS continueront à avoir accès aux technologies d’optimisation développées par Cybernet Systems et Noesis Solutions dans le cadre des plates-formes LMS Virtual.Lab et LMS Imagine.Lab. LMS a d’ailleurs officialisé un accord de recherche et développement avec Cybernet/Noesis afin d’intégrer les futures mises à jour de la technologie Optimus sur ces deux plates-formes. Les utilisateurs actuels d’Optimus bénéficieront d’une transition complètement transparente, alors que Cybernet/Noesis continuera à développer la base de clients d’Optimus.

Une plate-forme d’ingénierie système collaborative

De son côté, l’acquisition d’Emmeskay, qui possède des bureaux aux USA, en Inde et au Japon, permet à LMS d’ajouter à ses solutions de simulation systèmes multi-physique une dimension services et applications couvrant toute la chaine de création de la maquette système.

« La technologie de modélisation et de développement de contrôles commande de la société Emmeskay, alliée à son expérience approfondie dans le Model-Based System Engineering, vient parfaitement compléter notre portefeuille de solutions de test et de simulation. Aujourd’hui, nous sommes en mesure de proposer un ensemble complet d’applications afin de modéliser, simuler et tester le comportement réel des systèmes mécaniques et mécatroniques », estime Urbain Vandeurzen.

Cette acquisition a été saluée par un certain nombre d’industriels tel Craig A. Brown, coprésident de la stratégie de gestion du cycle de vie produit chez General Motors : « L’approche ‘‘Model-Based System Engineering’’ est essentielle à notre stratégie d’intensification de nos processus Road-to-Lab-to-Math. Nous travaillons avec LMS depuis de nombreuses années afin de développer nos capacités dans l’ingénierie virtuelle, au niveau de nos départements transmission et gestion énergétique du véhicule. Nous avons aussi collaboré avec la société Emmeskay dans l'ingénierie des commandes avancées, notamment dans le développement des systèmes à pile à combustible. Les deux entreprises se complètent parfaitement. L’acquisition d’Emmeskay place LMS dans une position dominante, lui permettant de développer ses produits MBSE et son portefeuille de services ».

L’acquisition d’Emmeskay permet à LMS de compléter sa plate-forme de simulation système multi-physique LMS Imagine.Lab AMESim, grâce à une plate-forme d’ingénierie système collaborative. Celle-ci comprend une nouvelle solution de gestion des données système, LMS Imagine.Lab SysDM, conçue pour gérer les modèles et les données d’ingénierie système de LMS Imagine.Lab AMESim, Modelica et Simulink. LMS Imagine.Lab SysDM fournit une base collaborative pour l’ingénierie des systèmes mécatroniques, prenant en charge les données et informations des systèmes basés sur la physique, ainsi que celles issues de l’ingénierie des commandes basée sur des modèles.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.lmsfrance.fr
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

L’Institut de recherche technologie Jules Verne de Nantes a présenté jeudi 23 mai une douzaine de technologies innovantes de[…]

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Plus d'articles