Nous suivre Industrie Techno

Lithium et magnésium : le secret de la légèreté des Ultrabooks

Mathieu Brisou
Lithium et magnésium : le secret de la légèreté des Ultrabooks

Cet Ultrabook possède une coque en lithium-magnésium

© NEC

13,3 pouces et 875 grammes: l'Ultrabook Lavie Z de NEC bouscule les standards établis.

L’ordinateur portable Lavie Z de NEC innove en alliant un écran de 13,3 pouces de diagonale à un poids de 875 grammes. Cette prouesse est rendue possible par l’utilisation d’une coque mêlant  lithium et magnésium. Il pèse environ 100 grammes de moins que l’ancien tenant du titre : le Gigabyte X11, un Ultrabook doté d’un écran de seulement 11,6 pouces dont le poids de 973 grammes est atteint grâce à l’utilisation de fibres de carbone.

Ici le procédé de fabrication fait appel à une technique de moulage sous pression qui autorise l’amincissement des parois du boîtier. Le Lavie Z ne mesure ainsi que 14,9 mm d’épaisseur soit moins que le dernier Macbook avec écran Retina d’Apple.

A priori réservé aux marchés asiatiques cet ordinateur portable se dote d’un processeur Intel Core i5-3317U ou Core i7-3517U et embarque 4 Go de mémoire vive. Doté d’un SSD de 128 ou 256 Go selon le modèle, cet Ultrabook propose un affichage en 1 600 par 900. Sa disponibilité en volume est annoncée pour août.

Mathieu Brisou

Pour en savoir plus: http://121ware.com/lavie/z/ & http://www.necp.co.jp


 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Innover contre le virus] Le supercalcul à l’assaut du Covid-19

[Innover contre le virus] Le supercalcul à l’assaut du Covid-19

Pendant l'été, Industrie & Technologies revient sur plusieurs mois de mobilisation des industriels et des chercheurs pour faire[…]

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

Interview

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

Plus d'articles