Nous suivre Industrie Techno

Vidéo

LineFORM, le robot serpent du MIT qui change de forme à volonté

LineFORM, le robot serpent du MIT qui change de forme à volonté

LineFORM embarque plus d’une vingtaine de petits servomoteurs connectés et contrôlés par un Arduino Mega. Ils sont glissés à l'intérieur d'une enveloppe en Lycra dotée de capteurs tactiles.

© Tangible Media Group - MIT

Des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology, spécialisés dans les interfaces utilisateurs, ont mis au point un prototype de robot serpent capable de prendre successivement la forme d’un téléphone, d’un bracelet intelligent, d’un câble, d’une règle ou encore d’un exosquelette.

Et si un seul et unique objet faisait à la fois office de Smartphone, de pavé tactile, de bracelet de fitness, de lampe ou encore de règle ? C’est l’idée (pour le moins atypique) sur laquelle travaille une équipe de chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) au sein du Tangible Media Group, un laboratoire spécialisé dans les interfaces utilisateurs du futur et dirigé par le professeur Hiroshi Ishii.

Leur réflexion a débouché sur une sorte de robot serpent baptisé LineFORM. A première vue, le prototype ressemble à un simple cadenas noir mais celui-ci embarque plus d’une vingtaine de petits servomoteurs connectés et contrôlés par une carte Arduino Mega. Ils sont glissés dans une gaine de Lycra dotée de capteurs tactiles. Si  les robots serpents sont souvent étudiés pour leur capacité à intervenir dans des endroits difficiles d’accès pour l’homme, LineFORM est ici utilisé dans un tout autre objectif. L’enjeu consiste à examiner les possibilités qu’une telle interface pourrait ouvrir dans les domaines de  l’affichage et des interactions homme-machine.

Des applications sans fin

Une vidéo de démonstration met en scène les nombreuses applications explorées par les chercheurs. On y voit d’abord le robot serpent s’enrouler autour du poignet de l’utilisateur pour prendre la forme d’un bracelet. LineFORM effectue alors des petites pressions pour informer l’utilisateur d’un nouveau message ou d’un nouveau courrier électronique. Le prototype se transforme ensuite en pavé tactile avant de prendre la forme d’un combiné de téléphone. LineFORM peut aussi faire office de câble et changer de fonction selon le module auquel il est connecté. Il peut ainsi servir de lampe de bureau, mais aussi de câble de transfert pour échanger des données d’un ordinateur à un disque dur. LineFORM se met alors à onduler pour illustrer le transfert d’informations. Plus loin dans la vidéo, l’engin s’enroule autour du corps de l’utilisateur et se transforme en exosquelette. Le robot serpent peut enfin être manipulé pour concevoir sur ordinateur toutes sortes de formes géométriques.

Ces travaux ont récemment été présentés dans un article, publié à l’occasion du symposium User Interface software and technology, qui s’est tenu du 8 au 11 novembre dernier à Charlotte (Caroline du Nord - USA). Les chercheurs expliquent dans leur étude vouloir, à terme, coupler ce type de dispositif  à des écrans flexibles. Ces derniers espèrent également que leur travail encouragera d’autres équipes à explorer les possibilités offertes par ces nouvelles interfaces mouvantes. 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles