Nous suivre Industrie Techno

Vidéo

LHC : c’est reparti pour un tour !

Muriel de Véricourt

Sujets relatifs :

, ,
LHC : c’est reparti pour un tour !

A l'intérieur du LHC...

© CERN

Le redémarrage du plus grand accélérateur de particules du monde, situé au CERN près de Genève, devrait intervenir dans les prochaines semaines. Fin octobre, des particules ont recirculé dans certains tronçons du dispositif, pour la première fois depuis son arrêt à la suite d’un incident survenu quelques jours après sa mise en service.

Interrompu quelques jours seulement après sa mise en service, en septembre 2008, à la suite de dysfonctionnements des connexions électriques, le plus grand accélérateur de particules du monde est sur le point de rempiler. Une campagne d’essais menée sur les dizaines de milliers de connexions semblables à celle qui a été à l’origine de l’accident a en effet permis de procéder à des réparations, désormais achevées.

Fin septembre, le bon fonctionnement de la chaîne d’injection a été testé par l’envoi de particules jusqu’au seuil du LHC, le grand collisionneur de hadrons (des particules subatomiques) situé au CERN, non loin de Genève. Entre le 23 et le 25 octobre, des particules ont à nouveau circulé dans certaines portions du gigantesque instrument scientifique enterré 100 mètres sous terre, ont annoncé les parties prenantes des projets de recherche sur le compte Twitter du CERN.

Le redémarrage complet devrait intervenir dans les prochaines semaines. Suivra, si tout se passe bien, une phase au cours de laquelle, sous l’effet du champ magnétique généré par les 10 000 aimants supraconducteurs du dispositif, les particules circuleront dans les 27 kilomètres du LHC, emmagasinant de l’énergie à chaque tour. Les scientifiques espèrent que les premières collisions à haute énergie entre faisceaux de particules circulant à une vitesse proche de celle de la lumière, raison d’être du LHC, pourront avoir lieu avant la fin de l’année.

Grâce à cet instrument, les physiciens espèrent éclaircir une série de points de physique théorique. Traquer le boson de Higgs (une particule dont l’existence confirmerait le modèle expliquant les interactions entre les particules constituant la matière), recréer les conditions qui ont immédiatement suivi le Big Bang, mesurer la taille des protons, étudier les rayons cosmiques ou encore comprendre pourquoi notre monde n’est constitué que de matière et pas d’antimatière font partie des objectifs des chercheurs.
Muriel de Vericourt


Découvrez le spectaculaire aspect de cet instrument scientifique et les programmes de recherche qui y sont associés.

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Thales réalisera FLEX, le satellite qui observe la photosynthèse

Thales réalisera FLEX, le satellite qui observe la photosynthèse

En 2023, la mission Fluorescence Explorer (FLEX) de l’Agence spatiale européenne ira scruter la faible lumière infrarouge[…]

[Meilleures technos de l'année] Effervescence autour des vols spatiaux habités

[Meilleures technos de l'année] Effervescence autour des vols spatiaux habités

Sonde martienne, aile ionique, intelligence artificielle… les innovations qui (re)donnent le sourire

Sonde martienne, aile ionique, intelligence artificielle… les innovations qui (re)donnent le sourire

L’escorte CubeSats d’InSight remplit sa mission avec succès

L’escorte CubeSats d’InSight remplit sa mission avec succès

Plus d'articles