Nous suivre Industrie Techno

LG Chem et STMicroelectronics s'associent dans les batteries pour véhicules électriques

Les deux industriels combinent leurs compétences pour améliorer les technologies des batteries lithium-ion à destination des équipements de transport électriques ou hybrides.


Le fabricant franco-italien de puces électroniques STMicroelectronics et le chimiste coréen LG Chem, filiale du conglomérat LG, dévoilent un nouveau pack de batteries pour véhicules électriques hybrides et électriques. Cette solution associe une batterie Lithium-ion (Li-ion) de LG Chem et un circuit de gestion de batterie fabriqué par STMicroelectronics.

Équipés d'un moteur à combustion interne à essence et d'un moteur électrique alimenté par une batterie rechargeable, les véhicules électriques hybrides occupent une place de plus en plus importante sur le marché automobile, en raison de leur aptitude à réduire la pollution atmosphérique et à augmenter le rendement du carburant. Ainsi, les véhicules électriques hybrides actuels sont dotés de batteries NiMH (Nickel Métal Hydrure) qui utilisent des circuits de commande simples, mais sont plus lourds et fonctionnent sous des tensions moins élevées que les batteries Li-ion. 

Gérer le cycle charge/décharge  du Li-ion

Les batteries Li-ion sont quant à elles largement utilisées dans les produits électroniques portables destinés au grand public, car elles présentent l'un des meilleurs rapports énergie/poids du marché (deux fois plus intéressant que celui des batteries NiMH) avec un taux de décharge très faible lorsqu'elles ne sont pas actives. Toutefois, leur utilisation dans les applications de puissance plus élevée a été jusqu'à présent limitée, car le cycle de charge/décharge des batteries Li-ion doit être géré avec soin pour protéger les batteries de mauvaises conditions d'utilisation. C'est pourquoi les batteries Li-ion utilisées dans des applications à forte puissance doivent être associées à des circuits électroniques de gestion de batterie sophistiqués et extrêmement fiables.

Le nouveau pack de batteries Li-ion de LG Chem gère le cycle de charge/décharge avec un circuit avancé fabriqué par STMicroelectronics. Ce circuit est réalisé en technologie BCD (Bipolaire-CMOS-DMOS) développée par STMicroélectronique. Sur la même puce, il associe des fonctions logiques numériques, des fonctions de mesure analogiques précises et des transistors de gestion de la puissance. Il est conçu pour assurer un fonctionnement parfaitement sûr et une autonomie de batterie étendue. Chaque circuit peut gérer jusqu'à dix éléments de batterie Li-ion et comprend également une interface de communication avec les autres circuits de gestion de batteries de STMicroelectronics présents dans un système. Grâce à cette fonction de communication, jusqu'à 32 circuits de gestion de batterie peuvent être assemblés en cascade, afin de gérer des batteries délivrant jusqu'à une tension de 1 600 V aux moteurs électriques.

En réduisant le coût et le poids et en augmentant la fiabilité du pack de batteries Li-ion, LG Chem et STMicroelectronics adressent de nouvelles applications, des bicyclettes et scooters électriques jusqu'aux poids lourds.

Ridha Loukil

Pour en savoir plus : http://www.lgchem.com & http://www.st.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Des bactéries génétiquement modifiées pour produire des hydrocarbures

Des bactéries génétiquement modifiées pour produire des hydrocarbures

Une modification génétique des bactéries de type Escheria coli (E.coli) leur permettant de produire des hydrocarbures volatils[…]

Le Nobel de Chimie 2019 met à l'honneur les pionniers du lithium-ion

Le Nobel de Chimie 2019 met à l'honneur les pionniers du lithium-ion

Face aux GAFA,  PME et grands groupes misent sur les collaborations pour accélérer sur la smart city

Face aux GAFA, PME et grands groupes misent sur les collaborations pour accélérer sur la smart city

À défaut de biocarburants, les micro-algues prolifèrent pour d’autres industries

À défaut de biocarburants, les micro-algues prolifèrent pour d’autres industries

Plus d'articles