Nous suivre Industrie Techno

Lève-toi et marche !

ANTOINE CAPPELLE acappelle@industrie-technologies.com

Sujets relatifs :

,
Lève-toi et marche !

L'AVEUGLE GOÛTE À LA LUMIÈRE

© RÉA ; NEUROMÉDICS ; D.R.

La compréhension toujours plus poussée du fonctionnement du corps et la maîtrise accrue des technologies conduit les scientifiques à inventer de nouvelles façons de réparer l'Homme. L'électronique, l'informatique et la robotique sont appelées à la rescousse pour pallier certains handicaps : rendre l'ouïe à des sourds ou une démarche naturelle à des amputés. Tour d'horizon des miracles qui pourraient être rendus possibles par le numérique.

LA PROTHÈSE S'ANIME

Finies les jambes de bois rigides, aujourd'hui les prothèses sont robotisées, et reproduisent les mouvements naturels. Le laboratoire de biomécatronique du MIT travaille sur le sujet. Les chercheurs y ont mis au point une prothèse de cheville et de pied motorisée, poussant le marcheur en avant comme un vrai pied.

LE SOURD ENTEND

Implanter des électrodes dans la cochlée peut rendre l'ouïe aux sourds profonds. Un micro à l'extérieur de l'oreille capte les sons, qu'un processeur découpe en bandes de fréquences pour les transmettre à différents points de la cochlée. Bien que ces implants fonctionnent efficacement depuis une vingtaine d'année, leur réglage, différent pour chaque personne, reste empirique. Les chercheurs essaient d'améliorer leur compréhension du phénomène afin d'obtenir des stimulations plus fines, et plus facilement reproductibles d'un individu à l'autre.

LA MAIN RETROUVE LE MOUVEMENT

Les interfaces cerveau-ordinateur vont chercher l'information neuronale à sa source, pour la traduire en un ordre informatique. Penser que l'on bouge une main, par exemple, active la même zone du cerveau chez chacun. En détectant cette activation, grâce à des électrodes posées sur le crane, on peut déclencher un événement. Une équipe de l'université de technologie de Graz, en Autriche, parvient à faire se fermer une main paralysée, en stimulant les muscles avec des électrodes posées sur le bras.

LE COEUR ARTIFICIEL S'IMPLANTE

Le coeur artificiel est de plus en plus proche de son modèle biologique. Celui conçu par la société Carmat est constitué de deux pompes de débits différents. Il est destiné à remplacer les ventricules, comme lors d'une transplantation cardiaque habituelle. Sa performance ? Il adapte son rythme à l'activité physique de son hôte, grâce à des senseurs mesurant notamment la pression du sang ou la position du patient. Il est alimenté par des batteries placées à l'extérieur du corps, branchées à une prise derrière l'oreille. L'autonomie varie de 4 à 8h selon l'activité. La première implantation de ce coeur devrait avoir lieu en 2011.

LA TÊTE GUIDE L'ORDINATEUR

A défaut de pouvoir manipuler une souris, les paralysés peuvent désormais utiliser un ordinateur équipé d'une simple webcam. Headpilot, commercialisé par la société française Starnav, exploite ce périphérique pour détecter les mouvements de la tête et diriger le curseur sur l'écran. Le logiciel se configure en fonction des capacités de mouvement de l'utilisateur. Starnav développe actuellement une autre solution basée sur le mouvement des yeux.

LE PARALYSÉ SE LÈVE

Un stimulateur électrique, implanté dans le corps en contact avec une structure nerveuse, peut activer des muscles qu'une personne paralysée ne contrôle plus. Les applications de cette technologie, encore rudimentaire, restent cantonnées aux laboratoires. Une personne paralysée des jambes, dotée d'un tel implant, peut aujourd'hui se lever en l'activant par une commande extérieure. Mais il ne peut pas encore tenir debout et gérer son équilibre. On est encore loin d'une application utile aux patients.

L'AVEUGLE GOÛTE À LA LUMIÈRE

Une puce sous la rétine, et que la lumière soit. Constitué de 1 500 photodiodes, ce petit appareil mis au point par une équipe allemande de l'université de Tübingen peut rendre partiellement la vue à des patients atteints de dystrophie rétinienne. Il transmet l'information lumineuse reçue grâce à des électrodes stimulant les nerfs. Plusieurs patients ainsi équipés ont pu distinguer des objets clairs sur une surface sombre. L'un d'entre eux a su localiser des personnes dans une pièce et lire des lettres de moins de 10 cm.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0928

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2010 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Pas à pas] Comment tirer parti de la réalité augmentée dans votre usine

[Pas à pas] Comment tirer parti de la réalité augmentée dans votre usine

Profitant des formidables progrès de l'informatique embarquée et de l'essor de l'usine 4.0, les exemples d'applications[…]

Bâtiments intelligents : des économies du sol au plafond

Bâtiments intelligents : des économies du sol au plafond

INNOVATION À TOUS LES ÉTAGES

Dossiers

INNOVATION À TOUS LES ÉTAGES

« Bâtiments intelligents : il faut placer l'utilisateur au centre », Olivier Cottet, Schneider Electric

Interview

« Bâtiments intelligents : il faut placer l'utilisateur au centre », Olivier Cottet, Schneider Electric

Plus d'articles