Nous suivre Industrie Techno

Les vêtements communiquent

Sonia Pignet

Sujets relatifs :

,
Pour commercialiser ses habits intégrant un afficheur électronique, la marque Uranium a dû réussir le délicat mariage de l'électronique et du textile.

Images, messages ou animations téléchargeables, les vêtements Uranium affichent des messages au gré de l'humeur de leur utilisateur grâce à un écran intégré au tissu. Cet afficheur électronique souple de 48 cm2, composé de 300 diodes électroluminescentes (LED en anglais), composants montés en surface (CMS), est relié à un boîtier électronique d'environ 16 cm2. Celui-ci contient une petite batterie à l'autonomie d'environ dix heures (rechargeable avec un chargeur de téléphone portable Nokia), une connectique pour le relier par prise USB à l'ordinateur et une unité de commande pour définir le texte à afficher et gérer son défilement.

C'est la société NJTEC (aujourd'hui liquidée et remplacée par Bioquation), spécialisée dans les technologies liées aux télécommunications et à Internet, qui est à l'origine de cette innovation. Pour la concrétiser, ils ont fait appel durant un an aux compétences du Gemtex, le laboratoire de recherche de l'Ensait, l'École nationale supérieure des arts et industries textiles.

Combiner souplesse et rigidité

Avant d'adopter les LED, la première idée était de créer un afficheur flexible à base de fibres lumineuses. Mais leur fragilité et leur faible élasticité rendaient le tissage difficile, et l'efficacité lumineuse était trop faible. NJTEC voulant un message lisible même de jour, le Gemtex a opté pour des diodes, une solution plus lumineuse et peu consommatrice d'énergie. « Le monde du textile et celui de l'électronique sont difficilement compatibles ; l'un est dans la souplesse, le second dans la rigidité », analyse Vladan Koncar, l'un des chercheurs au Gemtex qui a suivi le projet. Pour concilier les deux, les LED sont soudés à un support flexible en plastique. Le tout est recouvert d'une couche de latex pour assurer l'étanchéité à l'eau. Même s'il vaut mieux retirer l'afficheur avant de laver le vêtement, « il n'y a pas de court-circuit en cas de pluie », fait remarquer Vladan Koncar. Lancée en fanfare en 2006, la marque a eu du mal à trouver son public, mais est encore commercialisée.

null
L'ENTREPRISE

- Bioquation est créée en 2006 sur les cendres de NJTEC - PME d'une dizaine de personnes dans l'activité textile et électronique - 10 personnes

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0899

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2008 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies