Nous suivre Industrie Techno

Les turbines à gaz subissent moins de tests

Ridha Loukil

Sujets relatifs :

,
Les turbines à gaz subissent moins de tests

Grâce aux nouvelles procédures de qualité, un des tests devient superflu.

© D.R.

En améliorant la qualité de la fabrication, GE Power supprime l'un des tests de validation, gros consommateurs de gaz.

GE Power ne se contente pas d'améliorer à chaque génération le rendement énergétique de ses turbines à gaz. Sur le site industriel de Belfort, où elle fabrique environ 80 turbines de 40 à 412 MW par an, la filiale de General Electric s'acharne également à diminuer et la consommation d'énergie et les émissions de gaz à effet de serre. Cette démarche, menée à titre pilote pour l'ensemble du groupe, s'inscrit dans l'initiative Écomagination, lancée en 2006, avec pour objectif de réduire de 30 % l'intensité des émissions de CO2 d'ici à 2008, et d'autant l'intensité énergétique d'ici à 2012.

« Après une analyse approfondie de l'usine, nous avons identifié le test comme le principal gisement d'économies », explique Didier Vallin, directeur hygiène et sécurité de GE Power. En effet, pour valider les spécifications demandées par les clients, les turbines sont testées deux ou trois fois. Une étape qui consomme énormément de gaz et produit des grandes quantités de CO2. Il suffit de rendre un test inutile pour dégager des gains substantiels.

Une économie annuelle de près de 10 TWh

Pour cela, les ingénieurs de GE Power ont travaillé en fabrication sur l'amélioration des procédures de qualité. L'expérience a commencé avec la nouvelle turbine 9 E, l'un des modèles les plus évolués et les plus puissants (125 MW). Habituellement, la machine subissait trois tests successifs. Avec les nouvelles procédures de qualité, deux tests suffisent désormais. Ce qui représente une économie d'énergie de 336 MWh et une baisse des émissions de CO2 de 2 000 t. Sur un planning de production de trente turbines 9 E prévu en 2007, l'économie annuelle devrait approcher les 10 TWh, soit près de 20 % de la consommation de gaz.

Cette démarche va se généraliser aux autres modèles de turbines. L'optimisation va dans le même temps s'étendre aux autres postes de consommation énergétique comme l'air comprimé. Une action de sensibilisation du personnel sur les bons gestes d'économie d'énergie est également au programme. Didier Vallin regarde aussi avec intérêt l'expérience de l'usine de GE Power à Greenville (Caroline du Sud, États-Unis), dont le toit est couvert de panneaux photovoltaïques. Son objectif : atteindre à terme une économie d'énergie de 40 % par rapport à la consommation de 2005.

La solution

- Suppression de l'un des trois tests habituels de turbines à gaz.

Les bénéfices

- Économie d'énergie de 336 MWh par machine, soit 20 % de la consommation annuelle de gaz.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0887

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2007 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies