Nous suivre Industrie Techno

Les trains autonomes, c’est le futur, estime Thales

Guillaume Lecompte-Boinet

Sujets relatifs :

, ,
Les trains autonomes, c’est le futur, estime Thales

Quelles innovations Thales cache-t-il dans ses laboratoires ? Récemment, le groupe a dévoilé à une poignée de journalistes différentes technologies en cours de développement. Parmi elles, le train autonome dont le concept est testé depuis un an par les équipes Thales basées à Manchester. 

Quelle est la différence entre un train automatique et un train autonome ? En apparence, il n’y en a pas. Sauf qu’un système ferroviaire automatique comme la ligne 14 du métro ou Orlyval a beaucoup moins de capacités. « Un train autonome doit être capable d’adapter sa mission aux conditions internes et extérieures, comme la météo, le malaise d’un voyageur, une panne de l’air conditionné, ou un obstacle sur la voie », précise-t-on chez Thales, qui est l’un des leaders mondiaux de la signalisation ferroviaire. Et cela, grâce à des capteurs comme des caméras, un Lidar, voire un radar, et naturellement, un système de géolocalisation.

Par ailleurs, le système est contrôlé par des algorithmes. Thales teste depuis un an ce concept avec ses équipes basées à Manchester. Grâce aux capteurs embarqués, il n’y a plus aucun équipement à installer sur les voies comme dans les solutions actuelles de trains automatiques. D’où un potentiel d’économie très important.

Le groupe estime être au niveau de TRL 3 à 4, donc encore au niveau du laboratoire. Plusieurs défis restent à surmonter, comme la capacité du système à distinguer avec certitude une voiture d’un humain. Il faut dé-risquer ces technologies, et parvenir à une fusion des capteurs. Pour l’instant, le process est basé sur un fonctionnement sans conducteur même à distance.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Plastic Omnium et ElringKlinger s’allient pour produire des piles à hydrogène destinées à la mobilité

Plastic Omnium et ElringKlinger s’allient pour produire des piles à hydrogène destinées à la mobilité

Le français Plastic Omnium et l’allemand ElringKlinger ont annoncé le 29 octobre la signature d’un accord visant à[…]

Véhicule autonome : des déploiements qui s'adaptent aux terrains

Dossiers

Véhicule autonome : des déploiements qui s'adaptent aux terrains

[Vidéo] Zeroavia fait voler son avion électrique à hydrogène pour la première fois

[Vidéo] Zeroavia fait voler son avion électrique à hydrogène pour la première fois

« Tesla Battery Day » : décryptage des innovations-clés de la batterie « maison » d'Elon Musk

« Tesla Battery Day » : décryptage des innovations-clés de la batterie « maison » d'Elon Musk

Plus d'articles