Nous suivre Industrie Techno

Les technos sous le sapin : quand les Playmobil jouent avec la CAO et la GDT

Les technos sous le sapin : quand les Playmobil jouent avec la CAO et la GDT

Le Père Noël apporte Winchill aux Playmobil

© DR

Produits à plusieurs centaines de millions d’unités par ans les petites figurines en ABS demandent de gros moyens industriels. Pour faciliter leur développement leur fabricant Geobra Brandstätter utilise les outils de CAO et de GDT de PTC.

Ils sont 2,7 milliards et ont envahi la planète depuis 40 ans, pourtant ils font toujours partie de la magie de Noël. Ce sont les Playmobil.

Né de l’esprit fertile de Hans Beck, responsable de la création dans l’entreprise familiale de jouets Geobra Brandstätter, ces petits personnages en ABS ont été déclinés depuis 1974 en plus de 3 000 variantes et ont été peu à peu entourés de 15 000 accessoires. Autant dire que derrière l’aspect ludique de ces figurines se cache une véritable industrie qui emploie plus de 4 000 personnes à travers le monde, pour un chiffre d’affaires de près de 600 millions d’euros, avec des usines en Allemagne, à Malte, en République Tchèque et en Espagne.

Par exemple, l’usine de Dietenhofen en Allemagne injecte chaque jour plus de 10 millions de pièces en plastique sur 420 presses à injecter et 65 000 boîtes de jeu sortent de ses lignes de production. 1 500 personnes y travaillent dans 110 000 m² d’ateliers. De son côté, l’usine de Malte fabrique près de 100 millions de figurines par an grâce à des processus de fabrication et d’assemblage très automatisés.

77 personnes en R&D

Pour créer ces figurines de 7,5 cm de haut, ce ne sont pas moins de 77 personnes (designers, maquettistes, plasticiens, sculpteurs, concepteurs…) qui travaillent au service R&D de Geobra Brandstätter, sous la houlette de Bernard Hane. Une fois les concepts figés, les concepteurs utilisent le logiciel de CAO Creo 2.0 de PTC pour concevoir en détails l’ensemble des pièces et outillages nécessaires pour créer une figurine, un accessoire ou un décor. Notons que Geobra Brandstätter utilise les logiciels de CAO de PTC depuis 1999, c’était à l’époque Pro/Engineer.

                         

                                           Florian Ziegler utilise Creo
                               pour modèliser le chateau de la princesse

Aujourd’hui pour faire face au volume de données techniques croissant, nécessaires au processus de développement de nouveaux produits, Geobra Brandstätter a décidé de se doter d’un outil de gestion spécialisé, qui fonctionnera en étroite collaboration avec le système de gestion global déjà en place. En effet, gérer manuellement les données de développement et organiser la collaboration entre les acteurs d’un même projet devenait de plus en plus lourd et représentaient une charge de travail considérable. Le département R&D de l'entreprise devait donc adopter une solution centralisée et sécurisée d'archivage des données.

Accélérer le processus de développement

Les principaux objectifs de ce projet de GDT sont : la réduction du volume d’informations à traiter via la centralisation des données ; des gains de temps grâce à des opérations de maintenance moins nombreuses ; une transparence plus poussée et une amélioration de la sécurité des données. À l'avenir, tous les employés pourront accéder sans encombres et en toute sécurité à chaque projet, afin de connaître son état d'avancement et d'y apporter leur contribution, ce qui accélèrera significativement le processus de développement.

                         

Au terme d'une phase d'évaluation intensive qui a duré plus de six mois, Geobra Brandstätter a retenu la solution de gestion des données techniques Windchill de PTC. Outre les fonctionnalités, la facilité d'utilisation et les performances, un critère a largement pesé dans la balance au cours de la phase de test : l'adaptation du système aux exigences et aux besoins de l'entreprise en complète autonomie. De plus, l'équipe en place peut se charger de la maintenance et du développement du système. Enfin, Windchill est directement intégré avec Creo ce qui facilitera les échanges.

Comme quoi la petite figurine ne joue pas quand il s’agit de son avenir industriel !

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.playmobil.fr & http://fr.ptc.com/

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le projet Euroglider de planeur à motorisation électrique valide son concept en vol

Le projet Euroglider de planeur à motorisation électrique valide son concept en vol

Rassemblant une association, des industriels et des écoles d'ingénieurs, le projet Euroglider vise à créer un[…]

Electriques, connectés, autonomes... les véhicules de l'IAA qui (re)donnent le sourire

Electriques, connectés, autonomes... les véhicules de l'IAA qui (re)donnent le sourire

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Vers le prototypage fonctionnel

Vers le prototypage fonctionnel

Plus d'articles