Nous suivre Industrie Techno

Les technologies ne meurent jamais

On pourrait penser qu'une ère technologique chasse l'autre. Que l'âge de pierre a été supplanté par l'âge de cuivre. Que l'âge de cuivre fut rendu caduc par le bronze, lui-même dépassé par le fer. Plus près de nous, on pourrait aussi penser que le pétrole a tué la technologie «vapeur» (1), notamment grâce au moteur à explosion (2). Ou que les technologies analogiques ont été définitivement chassées de notre monde par le nouveau genre dominant : le numérique. Cette vision est erronée.

 

Les technos ne se cannibalisent pas, mais se cumulent

 

Contrairement à ce que pensent les historiens et le très technophile journal The Economist dans un article récent consacré au digital, les technologies ne se substituent pas les unes aux autres, elles se conjuguent. Et s'il y a bien des technos dominantes à certains moments de l'histoire, elles ne se cannibalisent pas, mais se cumulent. La pierre n'a pas été tuée par l'avènement des métaux. Au contraire, les outils créés grâce à ce dernier matériau ont élargi le champ des possibles du premier. Plus proche de nous, le MP3 n'a pas tué le disque vinyle... S'il a certes restreint sérieusement sa zone de chalandise, cette technologie numérique l'a aussi poussé sur un autre terrain : celui de l'innovation musicale. Quant à la vapeur, si elle fut un temps délaissée, elle semble en passe de faire un retour en force pour nous aider à limiter notre consommation d'énergie, dans nos chaudières notamment.

Bien sûr, on peut parfois avoir l'impression que certaines technologies ont totalement disparu de notre monde. Mais on se trompe. Leur résilience est beaucoup plus grande qu'on ne le pense. Elles ressuscitent souvent dans des domaines très éloignés de leur premier champ d'application. Le plus bel exemple étant celui des métiers Jacquard (3) des soyeux lyonnais. Cette technologie est réutilisée aujourd'hui pour tresser les aubes de moteurs d'avions de Snecma (4) ! Seule différence ? Dans l'usine d'Albany international, le fournisseur du motoriste, les fils de soie ont été remplacés par des fibres de carbone et les cartes perforées ont été supplantées par les ordinateurs.

Un exemple, parmi d'autres, qui prouve bien que les technologies ne meurent jamais. Seuls leurs usages évoluent en fonction de nos besoins et de l'émergence de nouvelles... technologies !

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0952

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2013 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Labos de recherche, tremplin pour start-up : 4 pépites qui accélèrent le travail des chercheurs

Dossiers

Labos de recherche, tremplin pour start-up : 4 pépites qui accélèrent le travail des chercheurs

Qu'il s'agisse de confronter leur techno à de premiers usages, de peaufiner leur développement avant de s'attaquer à[…]

16/09/2021 | RechercheStart-up
Labos de recherche, tremplin pour start-up : Au III-V Lab, les machines d'épitaxie sont reines

Dossiers

Labos de recherche, tremplin pour start-up : Au III-V Lab, les machines d'épitaxie sont reines

Labos de recherche, tremplin pour start-up : 4 pépites techno qui dopent l'imagerie

Dossiers

Labos de recherche, tremplin pour start-up : 4 pépites techno qui dopent l'imagerie

Labos de recherche, tremplin pour start-up : 4 pépites techno au cœur de la matière

Dossiers

Labos de recherche, tremplin pour start-up : 4 pépites techno au cœur de la matière

Plus d'articles