Nous suivre Industrie Techno

Les technologies de l’aéroport du futur

Les technologies de l’aéroport du futur

Ce détecteur d'une start-up française éviterait d'ouvrir sa valise aux portiques de sécurité.

© DR

Cet été encore, de nombreux voyageurs se presseront aux portes des aéroports. Ces flux doivent s'intensifier dans les prochaines années, posant d'énormes défis logistiques aux infrastructures du ciel. Outre les désormais indispensables smartphones, l'aéroport de demain pourrait se reposer sur de nombreuses innovations venues de la robotique, de la sécurité ou de l’informatique. En voici déjà quatre qui, d'après I&T, ont de l'avenir.

La valise RFID prend le pas sur l’étiquette papier. Le code-barre intelligent, intégré à un bagage, permettrait d'identifier son propriétaire ainsi que les détails de son vol en un clin d'oeil, avec un simple émetteur de fréquences radios. La traçabilité d'une valise dans l'aéroport deviendrait aussi précise que celle d'un produit industriel, et évitera à son possesseur toutes mauvaises surprises à la descente de l'avion. La compagnie australienne Qantas met déjà en oeuvre la radio-identification, via son badge Q-tag : les passagers ont seulement à scanner leur carte d’embarquement sur une borne ou le passe électronique enregistré dans leur téléphone pour transférer les informations du vol dans l'étiquette attachée à leur bagage.    




Pupille, empreintes digitales, forme du visage…
Chaque individu est unique, et ce simple fait pourrait couper court aux longues files d'attente de la phase d'enregistrement. L’aéroport Roissy-Charles de Gaulle expérimente actuellement un dispositif biométrique pour faciliter le passage des frontières. Parafes fonctionne grâce à l’authentification des empreintes digitales de la personne, pré-enregistrées dans une base de données sécurisée. Le voyageur insère son passeport dans une borne, entre dans un sas où il scanne son doigt, et peut alors franchir la douane en toute tranquilité.




Déplacement individuel facilité. Pour éviter les embouteillages, l’idée des navettes et autres tapis roulants devra peut-être être abandonnée au profit de moyens de déplacement individuels, du type de ceux commercialisés par Segway. Avant ces trotinettes nouvelle génération, des chercheurs japonais avaient même imaginé un tapis roulant personnel, capable de se mouvoir dans la direction vers laquelle marche l’utilisateur. Si le prototype se destinait avant tout à une interface de réalité augmentée, il pourrait faire dans une autre version un système d'aide à la mobilité idéal.






Suivez le guide... virtuel ! Trouver un commerce sur un écran d’orientation, vérifier l’heure et le hall d’embarquement de son vol… Pourquoi ne pas regrouper toutes les informations utiles au voyageur sur un seul et même terminal ? Un scientifique du Massachussetts Institute of Technology (MIT) a présenté en 2009 un dispostif prometteur, dont l'interface simpliste donne accès à une liste impressionnante de fonctionnalités : il s'agit d'un picoprojecteur portable, accompagné d'une caméra intégrée, qui diffuse sur un objet ou une surface tous les détails dont l'utilisateur a besoin. Il lui suffit de se servir des capteurs enfilés au bout de ses doigts pour interagir avec l'écran virtuel. Cette technologie pourrait être un complément aux agents holographiques que l’aéroport Lutton-Londres expérimente déjà pour renseigner les voyageurs.


Ludovic Fery

Pour en savoir plus :

Sur le badge RFID de la compagnie Qantas : www.qantas.com.au

Sur le système de passage facilité aux frontières Parafes : www.aeroportsdeparis.fr

Vidéo du tapis roulant omnidirectionnel : www.youtube.com

Détails et conférence sur l'interface de réalité augmentée "Sixth Sense" :
www.pranavmistry.com
www.ted.com


 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Kallista Energy va déployer 80 stations de recharge électrique à forte puissance sur les autoroutes de France d’ici 2024

Kallista Energy va déployer 80 stations de recharge électrique à forte puissance sur les autoroutes de France d’ici 2024

Le producteur d’énergie Kallista Energy a annoncé le 2 juillet le déploiement de 80 stations de recharge pour[…]

Lanceurs du futur, véhicules autonomes, tests sérologiques de Bio-Rad, le best-of de la semaine

Lanceurs du futur, véhicules autonomes, tests sérologiques de Bio-Rad, le best-of de la semaine

Alstom va tester des trains autonomes pour le transport régional en Allemagne

Alstom va tester des trains autonomes pour le transport régional en Allemagne

Cybersécurité : Cisco découvre une faille qui permet de contrôler à distance une voiture connectée

Cybersécurité : Cisco découvre une faille qui permet de contrôler à distance une voiture connectée

Plus d'articles