Nous suivre Industrie Techno

Les robots se mettent en coopérative

Industrie et Technologies

Sujets relatifs :

, ,
Munich, 15-18 juin. La première édition du salon Automatica a notamment mis en vedette le concept de robotique coopérative, autrement dit l'utilisation de plusieurs robots coordonnant leurs activités au sein d'une même cellule.

Comment réduire les coûts de fabrication a un niveau comparable avec celui des pays a bas coût de main d´oeuvre ? Une des réponses est sans doute l´automatisation, ce qui explique l’évolution positive du marché de la robotique.

En Allemagne par exemple, selon Joachim Rohwedder, le président du comite Robotique et Automation du VDMA (le syndicat de constructeurs de machines-outils et de systèmes d´automatisme allemande) le chiffre d’affaires du domaine a été en 2003 de 6,5 milliards d’euros, soit une croissance de 7%. Et on prévoit une croissance de 4% par an d’ici 2006.

Coté technologique la tendance est á la robotique coopérative. C’est à dire plusieurs robots regroupés dans une seule et même cellule, chacun effectuant des taches différentes.

C’est le constructeur suédois ABB qui va le plus loin dans cette voie avec une installation qui regroupe qutre robots pilotés par une seule commande, la IRC5. Une solution qui change le visage des installations de fabrication dans la fabrication automobile : dans l’application ABB, deux robots portent le châssis á souder tandis que les autres effectuent des opérations de soudage.

Les bénéfices sont multiples, de l’amélioration de la qualité á la possibilité de manipuler des poids plus importants en passant par la flexibilité, la vitesse de travail plus importante ou l’accès plus facile aux différents points de la pièce à fabriquer.

Surtout que les robots deviennent de plus en plus puissants : ABB annonce ainsi un robot capable de manipuler un poids de 640 kg (en fonction de la longueur du bras).

Bien sûr, cette évolution a nécessité la mise au point de logiciels performants. Chez ABB cela se matérialise entre autres, par une nouvelle interface homme machine du nom de FlexPendant. Basée sur les outils Microsoft (dont .Net), cette interface facilite la mise au point rapide de programmes de robots. Une aubaine pour des opérateurs qui n’ont pas des connaissances informatiques ou robotiques, comme c’est le cas des pays émergents.

Kuka n´est pas en reste avec des démonstrations époustouflantes sur un stand de plus de 1200 m2.

RoboTeam, c’est ainsi que le constructeur allemand a baptisé ses cellules de robots coopératifs (une RoboTeam peut comporter jusqu’à 15 robots !) qui mettent en oeuvre une nouvelle philosophie. Ce n’est plus le robot individuel qui bouge mais la pièce, ce qui assure flexibilité, un flux de production plus souple et des unités de production modulaires. Selon les spécialistes de Kuka, cette approche réduit le cycle de fabrication et simplifie la manipulation des pièces de grande dimension.

A signaler aussi chez Kuka un robot en acier inoxydable pour les applications dans l’industrie alimentaire.

Parmi les autres nouveautés figurent :

 - le robot 6 axes RV 16L-CO2 de Reis destine aux opérations de soudage ou de découpe en 3D. Son originalité : il embarque sur son bras un laser CO2 de 2 kW de Trumpf. Avantages : dynamique et précision améliorées, vitesse d’axe plus importante, enveloppe de travail plus large… Le robot peut aussi être équipé avec des sources Yag ou á diode.

-  une installation automatisée pour le montage de moteurs électriques présentée par Teamos ainsi qu'une autre cellule autonome avec poste de travail manuel. Pendant la démonstration au salon deux opérateurs retiraient de chacune des installations un des modules pour l’échanger d’une installation á l’autre. Ce qui permet de remodeler les installations de fabrication en fonction des demandes.

- le robot très compact et précis TX de Stäubli

- un robot Scara, le PowerScara, chez  Rexroth. Il nécessite selon le constructeur 85% moins d’espace pour le contrôle et les moteurs. Son prix : 17 000 euros.

Mirel Scherer
(envoyé spécial à Munich)

 

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Sur le FIRA, la robotique agricole dévoile son bestiaire

Sur le FIRA, la robotique agricole dévoile son bestiaire

Le FIRA (Forum international de la robotique agricole), organisé à Toulouse ces 10 et 11 décembre, attire chaque année un[…]

L'art de manipuler les objets submillimétriques grâce à la microrobotique

L'art de manipuler les objets submillimétriques grâce à la microrobotique

Bertin Nahum veut conquérir le monde avec ses robots chirurgicaux

Bertin Nahum veut conquérir le monde avec ses robots chirurgicaux

Les robots s'attaquent aux chantiers

Les robots s'attaquent aux chantiers

Plus d'articles