Nous suivre Industrie Techno

Les robots arrivent !

Youssef Belgnaoui

Sujets relatifs :

,
- Les robots quittent leur bleu de travail. Ils prennent la parole et se déplacent pour vous servir à domicile.

Ils tondent la pelouse ou aspirent la poussière sans que vous ayez à bouger le petit doigt. Mais les robots domestiques aspirent à de plus nobles fonctions. Tout droit sortis des livres de science-fiction, ils voient, parlent et marchent même avec élégance. Bref, ils s'humanisent et accèdent à certaines formes d'intelligence artificielle. Avec pour seul objectif de servir leurs heureux propriétaires.

Les robots ouvriers

Ces assistants domestiques bardés de moteurs, processeurs et capteurs en tout genre sauront-ils se faire une place dans les foyers ? Il faudra d'abord que les services qu'ils apportent justifient l'énorme investissement.

Le modèle HRP-2 du japonais Kawada serait commercialisé autour de 300 000 euros et le célèbre Asimo de Honda, loué aux entreprises pour 160 000 euros par an alors que le SDR-4X de Sony serait vendu au prix d'une voiture de luxe. Reste qu'avec les progrès jamais démentis des technologies informatiques, la pseudo-intelligence des robots domestiques devrait encore évoluer et réserver de belles surprises.

Les bourses plus modestes devront se contenter d'un aspirateur domestique. Pour environ 1 500 euros, les petits robots ovoïdes proposés par LG, Electrolux, iRobot ou encore Karcher nettoient automatiquement une pièce. Ils retournent d'eux-mêmes à leur base de recharge lorsqu'ils manquent d'énergie et évitent les obstacles grâce à leur panoplie de capteurs à ultrasons et infrarouges. Ne comptez pas sur eux pour vous reconnaître ou pour communiquer avec vous. Ils appartiennent à la race des robots ouvriers programmés pour travailler.

Les patrouilleurs

Pour une plus grande interactivité avec les hommes, il faut se tourner vers les robots Maron-1 de Fujitsu, le Papero de NEC ou l'ApriAlpha de Toshiba. Ne leur faites pas l'insulte de les prendre pour des aspirateurs. Montés sur roues et dans un boîtier aux formes arrondies d'un peu moins de 40 cm de hauteur, ils ont accès à la vue, la voix et la parole avec leurs caméras, microphones et haut-parleurs embarqués. Ils peuvent reconnaître plusieurs personnes dont le visage a préalablement été enregistré. Leur système de reconnaissance et de synthèse vocale ne leur permet pas encore de soutenir une conversation très évoluée mais ils vous rappelleront de prendre vos médicaments, géreront votre emploi du temps, vous alerteront si vous avez des e-mails (parfois même ils les lisent), vous transmettront un message que lui a laissé un autre membre de la famille, vous souhaiteront votre anniversaire...

Ces robots servent aussi d'interface avec les différents équipements de la maison à travers diverses technologies (Ethernet, Internet, Bluetooth, téléphone mobile, liaison infrarouge). Pendant que vous êtes de sortie, les robots de Fujitsu et Toshiba sont capables de patrouiller dans la maison selon une trajectoire programmée. Ils savent détecter une intrusion et déclencher une alarme ou composer un numéro de téléphone. Ils peuvent être commandés à distance via le téléphone mobile du propriétaire.

Les bipèdes ont gagné en agilité

Le robot Wakamaru de Mitsubishi est doté de fonctions similaires. Bien qu'il se déplace sur roulettes, sa tête et ses bras enfichés sur un tronc mobile lui donnent une lointaine allure humanoïde. D'un mètre de hauteur pour 25 kg, il comprend et interagit avec son entourage, reconnaît jusqu'à dix personnes, fournit oralement des informations collectées sur Internet et en cas de soucis appelle ou envoie un e-mail à une personne désignée. Il devrait être commercialisé au Japon début 2004 autour de 8 000 euros alors que le prix du Maron-1 devrait avoisiner les 2 500 euros.

Ces robots à roulettes ne peuvent pas évoluer sur tous les terrains. Juchés sur quatre pattes, le Banryu lui, peut franchir des obstacles de 15 cm. Conçu par Tmsuk en collaboration avec Sanyo, il a une mission précise : la surveillance. Il est pour cela équipé d'une cinquantaine de capteurs pour relever une situation anormale ou une intrusion dans les locaux et donner l'alerte via son téléphone embarqué.

Summum de l'évolution robotique, les robots bipèdes sont bien plus agiles. Ils montent les escaliers. En quelques années, leur démarche a gagné en souplesse, équilibre et élégance. Le plus célèbre d'entre eux est sans conteste l'Asimo de Honda. Ce robot humanoïde de 1,2 m de hauteur pour 52 kg anticipe le mouvement suivant. Il peut aller en avant puis, sans marquer de pause, reculer ; monter un plan incliné, pivoter sur lui-même et redescendre. Il sait aussi localiser la personne qui l'appelle, interpréter ses gestes, lui répondre et lui serrer la main grâce à sa technologie lui permettant de localiser une source sonore et à son système de reconnaissance. Il peut même guider une personne dans un bâtiment, ouvrir une porte et saisir des objets.

Plus petit (58 cm pour 6,5 kg) la version II du SDR-4X de Sony se courbe pour se rééquilibrer et se relève quand il tombe. Comme son cousin Asimo, il reconnaît le visage et la voix d'une dizaine de personnes, identifie des objets et évalue leur distance grâce à ses deux caméras. Avec ses 20 000 mots, il tient même une conversation simple. Il faudra toutefois patienter pour l'entendre disserter sur la politique du Japon en matière de robotique...

LES JAPONAIS À LA POINTE

- Plus de la moitié des projets R&D mondiaux sur les robots domestiques sont japonais. Un intelligent maillage entre recherches publique et privée permet d'optimiser le financement des programmes de recherche dans ce pays. - La Japan Robot Association estime que le marché nippon des robots personnels pourrait atteindre 8 milliards de dollars d'ici à 2010. Selon un sondage du Nikkei Business Daily, 83,6 % des Japonais pensent qu'ils pourraient vivre avec un robot.

POUR EN SAVOIR PLUS

Retrouvez plus d'informations sur ces robots sur notre site www.industrie-technologies.com/plus

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0852

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2003 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le sans-fil dans la maison

Le sans-fil dans la maison

- La technologie radio Io-homecontrol est soutenue par Somfy, Honeywell et Velux.Le salon Bâtimat a vu surgir une nouvelle technologie sans fil :[…]

01/12/2005 | AlertesInnovations
Toshiba imagine le robot domestique de demain

Toshiba imagine le robot domestique de demain

Plus d'articles