Nous suivre Industrie Techno

Les réseaux corporels sans fil à l'étude en France

Industrie et  Technologies
Le projet BANET, piloté par le CEA-Leti, accompagné de 8 partenaires, se consacre à la technologie de communication via le corps humain.


Les réseaux corporels sans fil, qui utilisent le corps humain comme média de transmission de données, ne seront plus l'apanage des Japonais et Coréens. Les chercheurs français s'y intéressent à leur tour.

Le projet de recherche BANET (Body Area Networks & Technologies), qui a été lancé cette année, sous l'égide de l'Agence Nationale de la Recherche (ANR), se consacre à ce sujet. Piloté par le CEA-Leti, il réunit neuf partenaires français, dont France Telecom, Décathlon et Ela Medical (entreprise du groupe Sorin développant des systèmes de gestion du rythme cardiaque). D'une durée de 30 mois, il vise à définir des cadres précis pour la conception d'un système de communication sans fil optimisé, tant du point de vue des performances (débit, portée, fiabilité...) que de l'encombrement et de la consommation.



Les réseaux BAN (Body Area Network) utilisent le champ électrique du corps humain pour transmettre sans fil des données par exemple du baladeur musical vers le casque audio, de la clé électronique de la voiture (dans la poche) vers le système de déverrouillage des portières, ou encore du capteur cardiaque vers la centrale portée autour de la ceinture. Cette technologie étonnante, défrichée aux Etats-Unis par IBM et les Bell Labs dans la perspective de l'ordinateur près du corps (Wearable computer), fait l'objet de recherches intenses au Japon et en Corée du Sud. Les applications potentielles se situent dans l'électronique portable (téléphonie mobile et baladeurs), dans le médical et le sport. Des prototypes fonctionnels ont été présentés au cours ces dernières années par NTT, DoCoMo, Alps, Sony, Panasonic et Samsung.

Parmi les applications visées par le projet BANET figure l'enregistrement de données physiologiques (monitoring) pour des usages à la fois médicaux et sportifs. Dans le domaine du sport, les informations recueillies à partir d'un réseau de capteurs placés sur le corps fourniront une meilleure connaissance du geste et de l'effort dans le but d'améliorer les équipements sportifs. Dans le domaine médical, les études porteront également sur l'évolution des systèmes de communication sans fil pour les implants de nouvelle génération (stimulation cardiaque).

Aller vers l'auto-énergie

Un des aspects du projet BANET consiste à réduire au maximum la consommation d'énergie de ces systèmes, afin d'améliorer la facilité d'utilisation, la durée de vie des batteries, la taille des nÅ“uds terminaux, ce qui pourrait conduire à terme à un réseau autonome grâce à la récupération d'énergie (auto-énergie).

Le projet BANET vise à combler les manques et les faiblesses que comporte l'état de l'art des réseaux BAN, en apportant :


  •  - une connaissance précise du canal de propagation du signal avec un large éventail de configurations, tout en prenant en compte le rôle et la conception des antennes en interaction avec le corps ;
  • - une justification en profondeur du choix d'une interface air et d'un protocole d'accès au médium capable de couvrir l'essentiel des besoins, en termes de disponibilité du lien radio, de débit, de consommation, de durée de vie et de qualité de service ;
  • - une étude de la coexistence d'un réseau BAN dans un environnement constitué d'autres réseaux BAN et d'autres systèmes sans fil ;
  • - une étude des avantages apportés par une coopération des réseaux BAN et par une utilisation de la diversité sur le corps.

Le projet BANET tiendra aussi compte des règles d'utilisation d'objets communicants/d'implants radio autour/dans le corps humain, essentielles aussi bien sur le plan de l'émission radio que sur le plan biologique.

Ridha Loukil

Pour en savoir plus : http://www.banet.fr

La liste des partenaires du projet BANET 

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le constructeur automobile Volkswagen et l'éditeur de logiciel de CAO Autodesk ont travaillé ensemble pour moderniser le design du[…]

Vers le prototypage fonctionnel

Vers le prototypage fonctionnel

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

Plus d'articles