Nous suivre Industrie Techno

Lu sur le web

Les rayons gammas utilisés pour détecter les cancers

Les rayons gammas utilisés pour détecter les cancers

© Gamma mecanica

Utilisés par les astrophysiciens pour découvrir des trous noirs supermassifs ou des étoiles à neutrons naissantes, les rayons gammas trouvent aussi une application dans le domaine médical, en particulier dans détection précoce du cancer.

Des chercheurs en physique des particules, médecine nucléaire et physique ont développé un système d’imagerie en utilisant des détecteurs et des circuits intégrés conçus pour les expériences en physique des particules. Capable d’une haute résolution spatiale, le système permet de détecter des tumeurs à l’intérieur des tissus épais, décrit Kelen Tuttle dans un article publié sur Symmetry.

Ces caméras de mammographie basées sur les rayons gammas doivent leur précision à l’utilisation de détecteurs en cadmium-zinc-telluride. La représentation des tissus atteint ainsi une haute résolution, avec une taille de pixel de 1,6 millimètre, soit deux fois mieux qu’une caméra gamma traditionnelle. Ces caméras permettent de détecter une tumeur dans un éventail de 5 à 10 millimètres. La possibilité de localiser une tumeur de cette taille augmente les chances de la retirer et de guérir le patient.

Quant à la détection des tumeurs cancéreuses, l’utilisation de la caméra à rayons gammas est couplée d’une injection d’un traceur radioactif dans le bras du patient. De par leur haute activité métabolique, les cellules cancéreuses accumulent plus de marqueur radioactif que les cellules normales et émettent ainsi plus de rayons gammas quand elles se décomposent. La caméra peut alors détecter ces cellules et rendre une image de la tumeur en haute résolution.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Déconfinement] Pourquoi prolonger la distanciation sociale et dépister en masse s'imposent pour éviter une seconde vague

[Déconfinement] Pourquoi prolonger la distanciation sociale et dépister en masse s'imposent pour éviter une seconde vague

Le 12 avril, la veille de l'annonce de la fin du confinement au 11 mai, une modélisation de l’Institut national de la santé et[…]

15/04/2020 | SciencesINSERM
[R&D] Avec l’initiative OpenCovid19, « le but est d'aller vite sans oublier la validation par les pairs », prône Thomas Landrain, cofondateur

[R&D] Avec l’initiative OpenCovid19, « le but est d'aller vite sans oublier la validation par les pairs », prône Thomas Landrain, cofondateur

Le supercalculateur IBM Summit mobilisé pour lutter contre le coronavirus SARS-CoV-2

Le supercalculateur IBM Summit mobilisé pour lutter contre le coronavirus SARS-CoV-2

Un tétraplégique contrôle son exosquelette par la pensée, une première mondiale à Clinatec

Un tétraplégique contrôle son exosquelette par la pensée, une première mondiale à Clinatec

Plus d'articles