Nous suivre Industrie Techno

Les prothèses ont le sens du contact

F. G.

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Les prothèses ont le sens du contact

La première main artificielle permettant de ressentir le contact des objets sera greffée à un patient de 26 ans dans les prochains mois. Développée par des ingénieurs de l'EPFL (Suisse), la prothèse sera connectée au système nerveux grâce à des électrodes clipsées sur deux des principaux nerfs de la main, les nerfs médian et cubital. Cette double liaison permettra de rétablir la communication nerveuse dans les deux sens, assurant le retour des fonctions motrice et sensitive. Aujourd'hui, les meilleures prothèses ne permettent de restaurer que la première de ces deux fonctions. Le patient devrait donc appréhender les objets qu'il touche de façon réaliste et mieux s'approprier la prothèse.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0953

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2013 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Déconfinement] Pourquoi prolonger la distanciation sociale et dépister en masse s'imposent pour éviter une seconde vague

[Déconfinement] Pourquoi prolonger la distanciation sociale et dépister en masse s'imposent pour éviter une seconde vague

Le 12 avril, la veille de l'annonce de la fin du confinement au 11 mai, une modélisation de l’Institut national de la santé et[…]

15/04/2020 | SciencesINSERM
[R&D] Avec l’initiative OpenCovid19, « le but est d'aller vite sans oublier la validation par les pairs », prône Thomas Landrain, cofondateur

[R&D] Avec l’initiative OpenCovid19, « le but est d'aller vite sans oublier la validation par les pairs », prône Thomas Landrain, cofondateur

Le supercalculateur IBM Summit mobilisé pour lutter contre le coronavirus SARS-CoV-2

Le supercalculateur IBM Summit mobilisé pour lutter contre le coronavirus SARS-CoV-2

Un tétraplégique contrôle son exosquelette par la pensée, une première mondiale à Clinatec

Un tétraplégique contrôle son exosquelette par la pensée, une première mondiale à Clinatec

Plus d'articles