Nous suivre Industrie Techno

Les promesses de la blockchain pour l'industrie

Industrie et Technologies

Sujets relatifs :

Les promesses de la blockchain pour l'industrie

Quelles opportunités offre la technologie blockchain à l'industrie ? Dans une tribune, Laurent Leloup, Président de France Blocktech & Blockchain Valley, auteur de "Blockchain, la révolution de la confiance", nous expose son point de vue. 

La technologie blockchain et les protocoles de consensus distribués offrent de nombreuses opportunités pour le monde de l'industrie. Pour simple rappel, une blockchain est une base de données transactionnelle distribuée, comparable à un grand livre comptable décentralisé et partagé, qui stocke et transfère de la valeur ou des données via Internet, de façon transparente, sécurisée, et autonome car sans organe central de contrôle. Chaque membre du réseau possède une copie à jour du grand livre (en temps quasi réel) et le contenu est toujours en phase avec l’ensemble des participants. Ainsi, la blockchain, système de consensus distribué et de confiance partagée, ainsi qu'infrastructure de certification et de notarisation permet l’automatisation de la transaction en supprimant les tiers. 

La blockchain étant un registre actif, chronologique, distribué, vérifiable et protégé contre la falsification par un système de confiance répartie (consensus) entre les membres ou participants (nœuds), tout ce qui y est inscrit est ineffaçable et traçable. Ainsi nous pourrions appliquer ce principe de traçabilité dans de multiples domaines tels que, par exemple, l’alimentaire (1), les médicaments, les métaux précieux, et apporter une vraie traçabilité sans avoir recours à de multiples échanges papier ou dématérialisés, sources d’erreurs et de fraudes.

Un autre principe de base lié à la transparence et à l’immutabilité fait qu’une fois que quelque chose a été enregistré dans ce système, il sera stocké en permanence et sera disponible à la consultation pour tous les participants, les essais cliniques, par exemple, enregistrés dans une blockchain deviendraient ainsi infalsifiables. Depuis 2008 et la naissance de la blockchain Bitcoin, puis d'Ethereum quelques années plus tard et plus récemment d’autres technos telles que Hyperledger, Multichain, IOTA, etc... nous constatons une relative spécialisation de ces blockchains en fonction de leur architecture technique : avec ou sans blocs, avec un consensus PoW, PoS ou autres types, avec ou sans crypto-monnaie, etc...

Servir les besoins de l'IoT

Ainsi, l’infrastructure de confiance algorithmique distribuée de la technologie blockchain va idéalement servir les besoins de l’IoT. En effet les objets qui composent le monde de l’IoT ne font pas que dialoguer entre eux, mais sont aussi capables d’interagir et surtout d’engager entre eux des contrats et des micro-transactions de façon sécurisée. Dans ce monde de l’IoT, certaines blockchains sont dans l’impossibilité de réaliser des volumes importants de micro-paiements en un temps court, fonctionnalité exigée par l’industrie dans le domaine de l’IoT, c’est pourquoi certains éditeurs comme IOTA (2) ont lancé une sorte de blockchain...mais sans blocs, et reposant sur un DAG (Directed Acyclic Graph) ou Tangle, cette architecture permettant une plus grande agilité et des micro-paiements entre objets connectés. Nous pourrions également citer Byteball (3), monnaie numérique de 3ème génération et basée également sur un DAG.

Complétons ce tour d’horizon par la supply chain, domaine où la technologie blockchain devrait exceller, car c’est un secteur dans lequel il y a de nombreux intervenants, des documents à valider, des paiements à effectuer et de nombreuses authentifications et processus à réaliser. La plupart des produits que nous achetons ne sont pas faits par une seule entité, mais par une chaîne de fournisseurs qui vendent leurs composants (par exemple, du plastique pour les emballages) à une entreprise qui assemble et commercialise le produit final. Que l’un de ces composants manque ou que l’un des participants ne respecte pas la procédure, et c’est la chaîne qui s’en trouve brisée.

Développer de nouveaux cas d'usage

Que se passerait-il si une entreprise pouvait fournir de façon proactive des enregistrements numériques permanents et auditables qui montreraient aux parties prenantes l’état d’avancement du produit à chaque étape de son acheminement ? C’est une des nombreuses idées d’application de la technologie blockchain dans la supply chain. De plus, il suffirait d’y ajouter de l’intelligence artificielle et c’est toute une chaine logistique (4) qui serait gérée de façon transparente, partagée et sécurisée via la technologie blockchain.

Ces évolutions technologiques permettent aujourd’hui de porter la blockchain dans le monde de l’industrie et d’y développer de nouveaux cas d’usage dont la longue liste ne fait que commencer.

Laurent Leloup, Président de France Blocktech & Blockchain Valley,

Auteur de "Blockchain, la révolution de la confiance"

(1) https://www.provenance.org/ (2) https://www.iotatoken.com/ (3) https://byteball.org/ (4) https://www.skuchain.com/

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Mobilité hydrogène, Tchernobyl, prix Atos-Joseph Fourier… les meilleures innovations de la semaine

Mobilité hydrogène, Tchernobyl, prix Atos-Joseph Fourier… les meilleures innovations de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez apprécié[…]

Simulation et IA, découvrez les quatre lauréats du prix Atos-Joseph Fourier 2019

Simulation et IA, découvrez les quatre lauréats du prix Atos-Joseph Fourier 2019

Radiall et le CEA-Leti s'allient pour développer les futures antennes 5G

Radiall et le CEA-Leti s'allient pour développer les futures antennes 5G

Drone anti-incendie, cybersécurité, nanosatellites… les meilleures innovations de la semaine

Drone anti-incendie, cybersécurité, nanosatellites… les meilleures innovations de la semaine

Plus d'articles