Nous suivre Industrie Techno

Les premiers pas du travail collaboratif

Mirel Scherer

Sujets relatifs :

, ,
Les solutions collaboratives ont le vent en poupe. Avec un bémol : la difficulté à faire pénétrer ces nouveaux usages dans l'entreprise.

Principales fondations de l'entreprise étendue, les solutions collaboratives ont fait couler beaucoup d'encre. Mais en fait, que se passe-t-il réellement dans les entreprises ? Société d'études et de conseils spécialisée dans l'analyse des nouvelles technologies, Markess International a cherché la réponse à cette question auprès d'une cinquantaine de directeurs de projets au sein de directions des systèmes d'information (DSI), des ressources humaines (DRH), e-business, administrative et financière, B-to-E et B-to-B, du marketing et des ventes, des achats, de l'ingénierie, de la R&D, etc.

Un portail collaboratif, décliné en espaces métier

Première conclusion : en 2003, la majorité des applications collaboratives déployées concernent les employés entre eux (solutions collaboratives E-to-E, Employee-to-Employee) et/ou les employés et leur organisation (solutions collaboratives B-to-E, Business-to-Employee). Les solutions collaboratives B-to-B (Business-to-Business), mettant en relation l'entreprise et ses partenaires d'affaires (fournisseurs en amont et/ou distributeurs en aval), identifiées en 2003, sont plutôt celles utilisées pour mener à bien des projets communs tels que les applications de Web meeting, de gestion de projets, etc. Dans le domaine industriel par exemple, ce sont le plus souvent des projets orientés vers des coopérations stratégiques (ingénierie collaborative et coopération industrielle) : collaboration avec des bureaux études, projets d'ingénierie d'usine, de création de filiale, projets informatiques...

Autre constat intéressant : près de 90 % des entreprises interrogées prévoient que leurs solutions collaboratives seront intégrées à un portail Web d'ici à 2004 et près de 40 % envisagent que celles-ci s'inscrivent dans la mise en place d'un bureau virtuel d'ici à 2005-2006. À terme, le portail collaboratif, décliné en espaces métier personnalisés, devrait supplanter l'intranet et s'inscrire dans la mise en place du futur bureau virtuel. Certaines organisations ont déjà sauté le pas en 2003...

Markess International note également que rares sont les organisations disposant d'une unique plate-forme collaborative couvrant les fonctionnalités de base et conjointes à l'ensemble des communautés de pratique concernées. En général, il y a combinaison de différentes solutions pouvant échanger ou non entre elles.

Le marché des solutions logicielles en progression

Plusieurs responsables interrogés insistent cependant sur la difficulté de faire pénétrer les usages collaboratifs dans leur organisation car les changements dans les modes de travail qu'ils impliquent sont nombreux et conséquents. Par ailleurs, même si la plupart des outils actuellement disponibles sur le marché sont ergonomiques et conviviaux, si leur appropriation est aisée, le temps d'adaptation et d'acquisition n'est pas pour autant immédiat. Les solutions collaboratives provoquent le passage d'un mode d'échange à un mode de partage de l'information. La conduite du changement est donc nécessaire mais... pas toujours facile à mener.

De nombreux acteurs convoitent actuellement ce marché des solutions collaboratives. Près d'une trentaine de plates-formes logicielles, parmi la centaine présente sur le marché, ont été citées par les entreprises interrogées. En 2003, il fallait compter avec des éditeurs comme Documentum, IBM Software, IManage (Interwoven), Intraspect, Microsoft, Open Text, Oracle, Mayetic, Nuxeo, Plumtree Software, SAP, etc., des sociétés de services tels Acamaya, Accenture, Atos Origin, Cap Gemini Ernst & Young (CGEY), Deloitte Consulting, EDS, Euriware, Headstrong, IBM Global Services, Lecsoft, Main Consultants, Transiciel, Unilog, Valoris, etc. et des ASPs (Application Service Providers).

Markess International constate néanmoins, depuis 2002, un regroupement de ces acteurs et prévoit que le marché des logiciels et services associés à la mise en place de solutions collaboratives (hors solutions de messagerie, de gestion de contenus ou de gestion de documents) devrait croître en France à un rythme moyen annuel de + 12 % sur la période 2003-2005. Estimé à 280 millions d'euros en 2003, ce marché devrait ainsi dépasser les 350 millions d'euros en 2005. Wait and see...

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0856

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2004 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le papier électronique prend des couleurs

Le papier électronique prend des couleurs

Fujitsu introduit le premier terminal mobile équipé d'un écran ePaper en couleurs.Le papier électronique (ePaper), utilisé notamment sur les terminaux[…]

01/04/2009 | AFFICHAGEInnovations
Quand l'environnement stimule l'innovation

Quand l'environnement stimule l'innovation

ENVIRONNEMENT

Focus

ENVIRONNEMENT

La chimie en quête de solutions moins énergivores

La chimie en quête de solutions moins énergivores

Plus d'articles