Nous suivre Industrie Techno

Les peintures plus high-tech que jamais

Christian Guyard
Lyon 27 - 29 Septembre 2005. Les peintures s'améliorent à tous les niveaux : liants, solvants, diluants, pigments ou auxiliaires, notamment pour répondre aux directives environnementales.

Les peintures sont plus que jamais des produits en pointe : leurs propriétés de protection sont un facteur décisif de durabilité, et leurs qualités esthétiques un gage de différenciation des produits, automobiles, bâtiments ou biens industriels.

Si les innovateurs ne manquent pas d'idées, ils doivent agir dans un cadre contraignant : réduction des COV (composés organiques volatils, donc solvants), directive Atex, non toxicité (touche les pigments, les biocides, etc.), anticipation de la directive Reach sans oublier la contrainte économique - le renchérissement des matières premières - d'où la recherche du meilleur compromis coût/performances.

Les peintures s'améliorent au niveau des liants qui forment le film, des solvants et diluants pour l'application, des pigments, des auxiliaires fonctionnels (antioxydants...). La réduction des COV des peintures aqueuses passe par l'abandon des solvants de coalescence ou par l'utilisation de nouveaux produits.

Cette réduction s'obtient aussi par le développement des peintures en poudre, des peintures à haut extrait sec ou, pour rester dans le traditionnel, par des solvants moins émetteurs de vapeur et sans odeur. À noter l'arrivée des produits issus du végétal. Exemple l'isosorbide de Roquette Frère issu du glucose ; c'est un diol qui se substitue à d'autres diols obtenus à partir du pétrole, un intermédiaire de synthèse pour de nouveaux diesters (plastifiants remplaçants les phtalates) ou pour la fabrication de solvants sans risque COV.

1. Bases et liants

Des progrès notables sont à noter sur plusieurs familles. Dans les bases aqueuses, Interpolymer propose ainsi un système polymère acrylique cationique qui, par rapport aux systèmes anioniques classiques, présente des propriétés d'adhérence supérieures sur un large éventail de substrats.

Toujours dans les acryliques, Johnson Polymer présentait des liants autoréticulants pour des peintures de finition : la technologie RC (Rheology Controlled) offre une meilleure fluidité et un séchage rapide par rapport aux classiques acryliques aqueux et aux bases solvantées. Osaka Organic Chemical Industry offre, avec sa série DOL, des monomères acryliques à réactivité et dilution intéressantes pour des systèmes UV.

Les acryliques ne sont pas les seuls à progresser : Rhodia étoffe sa palette en peintures siloxaniques pour les applications en façades (haut pouvoir liant, hydrophobie, durabilité, etc.), cela grâce aux combinaisons des technologies latex et silicones. Rhodia toujours, anticipe les directives COV (échéances 2007 et 2010) et propose des liants pour une formulation à bas taux de COV (voire élimination totale des solvants de coalescence) avec ses Rhodopas Ultragreen. Rohm and Haas, enfin, lance sa technologie Avanse pour des acryliques purs à meilleur couvrant, résistance à l'abrasion et blancheur. Ces liants se marient mieux aux pigments et réduisent leur utilisation.

Pour éviter les COV des solvants de coalescence, Cognis a développé l'Edenol EFC 100. Bayer, quant à lui, développe des diluants réactifs à base de polyacrylates qui jouent le rôle de diluants mais restent emprisonnés dans le film et participent à sa formation.

2. Auxiliaires et pigments

Cognis a développé un agent réticulant pour les époxy qui ne fait pas appel au nonylphénol et au nonylphénol éthoxylé visés par les textes européens. Sachtleben introduit un sulfate de baryum ultrafin (< 100 nm) à très haute transparence utilisé pour stabiliser les pigments contre la floculation et qui améliore le temps d'application de la peinture ainsi qu'un pigment oxyde de titane avec propriétés autonettoyantes.

L'élimination des solvants touche aussi les additifs. Tego Chimie (Degussa) avec son Twin 4000 combine les propriétés de mouillabilité et les propriétés antimousses grâce à un système polysiloxane sans solvant. Même démarche chez Borchers avec le Borchi Gen 045-1, un produit sans solvant, entièrement à base de polyuréthanne convenant pour les phases aqueuses, solvant et séchage UV sans solvant. La société présente aussi un nouveau siccatif hautement réactif à base de manganèse (donc sans cobalt) formulé dans des esters d'acides gras d'origine végétale et non COV pour les peintures à haut extrait sec. Coatex, pour sa part, présentait à Eurocoat une nouvelle famille d'épaississants en polyuréthanne à caractère pseudoplastique : les Coapur XS. Ils sont destinés aux systèmes phase aqueuse (peintures extérieures, lasures et laques) et respectent les critères environnementaux européens.

Sans solvant ni COV, les colorants universels OFT développés par Coloris GCC et Rhodia conviennent aux lasures et vernis bois ; les colorants USF (Universal Solvent/Surfactant free), développés par ces sociétés, sont destinés aux peintures, couvrent les besoins de coloration et anticipent la réglementation prévue pour 2010.

L'oxyde de fer, pigment classique s'il en est, reste innovant comme le prouve le dernier Bayferrox TP LXS 5238, une teinte orangée nouvelle de Lanxess. La protection feu s'élargit avec l'Exolit AP, un système retardant de Clariant à base de polyphosphate d'ammonium donc sans halogène. Cette société lance aussi deux pigments rouge rubis basés sur une nouvelle chimie (DPP). Pour la formulation de vernis non toxiques et résistants aux rayures, Wacker propose les Geniosil des alpha-silanes organofonctionnels plus réactifs.

DES NÉOZÉLANDAIS À LYON !

À Eurocoat, on pouvait découvrir la société Nuplex, créée en 1956 en Nouvelle-Zélande. Sa présence en Europe s'explique surtout par le fait que la société a racheté l'activité résines d'Akzo Nobel.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0872

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2005 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Des métaux nobles issus du traitement des hydrocarbures

Des métaux nobles issus du traitement des hydrocarbures

Le projet Bashycat permet de récupérer les métaux contenus dans les catalyseurs des raffineries et des centrales thermiques. Qui[…]

Téléphoner sans parler

Téléphoner sans parler

ÉNERGIE

ÉNERGIE

Des puces 200 fois plus rapides

Des puces 200 fois plus rapides

Plus d'articles