Nous suivre Industrie Techno

Les onduleurs protègent l'épitaxie

Industrie et Technologies

Sujets relatifs :

,
Le CNRS/CRHEA choisit les onduleurs de Powerware pour sécuriser ses réacteurs de croissance contre les perturbations du réseau électrique.


Le CRHEA, Centre de Recherche sur l'Hétéro-Epitaxie et ses applications, est une entité du CNRS basée à Sophia Antipolis. L'activité principale du laboratoire est structurée autour de la croissance de matériaux par épitaxie. La plate-forme technologique du laboratoire permet de fabriquer sur place des dispositifs de test afin de valider les propriétés des matériaux et des structures réalisées au CRHEA.

' Les équipements sensibles du laboratoire peuvent être soumis à des perturbations électriques du type microcoupure pouvant générer l'interruption des moteurs d'analyse et entraîner une perte des données et de temps, sans compter le fait que les matériaux utilisés lors de ces manipulations coûtent chers ', explique M. Antonnelli, responsable technique du CRHEA. ' Nous avons choisi Powerware pour la qualité des produits qui nous apporte la sécurité lors de nos manipulations '.

Après un audit approfondi, Ecus Ondulique, grossiste expert, spécialiste des solutions onduliques, a préconisé les onduleurs Powerware 9390 qui présentent une disponibilité en Watt/VA de 108 KW pour 120 KVA au lieu de 96 KW pour des produits concurrents. Pour un prix équivalent, le CRHEA a donc bénéficié de plus de puissance pour protéger ses équipements sensibles.


De plus, ce matériel intègre un redresseur IGBT actif qui baisse à moins de 5 % le taux de réinjections d'harmoniques en courant sur le réseau EDF. Il propose également une fonctionnalité qui assure le prolongement de la durée de vie des batteries des onduleurs de 50 %, technologie brevetée par le constructeur. Les batteries restent ainsi opérationnelles pour quatre à cinq ans. Le principal atout de la solution Powerware, c'est son évolutivité, le CRHEA pourra à terme faire évoluer la puissance secourue de son installation jusqu'à 8 onduleurs en parallèle sans carte de communication commune ni bus de communication.

L'onduleur Powerware 9390 affiche un rendement pouvant atteindre 94 % ce qui réduit ses coûts d'exploitation de par une moindre consommation électrique. La distorsion harmonique du courant d'entrée (THD) est inférieure à 5 %. Le facteur de puissance en entrée de 0,99. Ce qui évite de surdimensionner les groupes électrogènes et fournit plus de puissance aux serveurs. Le facteur de puissance (Cosinus phi) en sortie est de 0,9. Il intègre une technologie de double conversion.
La technologie Hot Sync de Powerware autorise la mise en parallèle capacitive et redondante. Quatre onduleurs peuvent être connectés en parallèle sans cabinet de liaison supplémentaire ou jusqu'à huit avec cabinet de liaison (capacité totale de 1280 kVA).

Le test et la gestion de l'état des batteries se fait en continu. Le système de charge gère la température des batteries. Le contrôle de l'onduleur et des batteries s'effectue à distance.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus :
http://www.natpow.com/powerware/9390/
http://www.ecus-ondulique.com/


 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Dossiers

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Les composites ne cessent d'innover pour rester compétitifs face aux autres matériaux. L'innovation porte sur les matériaux eux-mêmes, mais aussi sur[…]

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Agenda

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

IT 911 mai 2009

IT 911 mai 2009

Plus d'articles