Nous suivre Industrie Techno

abonné

Les Nems dévoilent tous leurs secrets

Philippe Passebon

Sujets relatifs :

, ,
Les Nems dévoilent tous leurs secrets

Les nano-résonateurs sont composés d’un pont (milieu) vibrant à une certaine fréquence de résonance.

Une technique de diagnostic des Nems (Nano Electro-Mechanical Systems - Systèmes électromécaniques nanométriques), ouvrant à l’amélioration des performances de ces systèmes a été développée par des chercheurs du CEA et de l’Université Grenoble-Alpes, et ses partenaires internationaux. L’approche a fait l’objet d’une publication dans Nature Nanotechnology le 29 février.

Les nano-résonateurs Nems sont composés d’un pont (milieu) vibrant à une fréquence de résonance caractéristique de la masse ou de la force que l’on cherche à détecter ou mesurer (voir photo). La vibration est traduite en signal électrique qui transmet l’information. Pour la masse par exemple, il s’agit d’identifier les particules ou gaz en[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un avenir sans compromis pour les transistors à haute puissance

Fil d'Intelligence Technologique

Un avenir sans compromis pour les transistors à haute puissance

Concevoir un transistor est souvent affaire de compromis. La diminution de la résistance pour réduire les pertes d’énergie[…]

07/04/2021 | Transistor
[Portrait] Fabrice Semond, le chercheur qui façonne les surfaces de silicium atome par atome

[Portrait] Fabrice Semond, le chercheur qui façonne les surfaces de silicium atome par atome

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

Fil d'Intelligence Technologique

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

Plus d'articles