Nous suivre Industrie Techno

Les nanofils de cuivre pourraient doper l'électronique

Ridha Loukil
Les nanofils de cuivre pourraient doper l'électronique

Nanofils de cuivres, alternative souple et bon marché à l'ITO

Les chercheurs de Duke University démontrent que les nanofils de cuivres pourraient réduire considérablement le coût des cellules solaires, écrans plats et afficheurs souples.

On sait que les nanomatériaux ont le potentiel de révolutionner l’électronique. Les chercheurs de Duke University le démontrent avec les nanofils de cuivre. Ces éléments sont assez petits pour rester transparents et être utilisés comme électrodes minces sur les cellules solaires, les écrans plats ou les afficheurs souples.

Selon les chercheurs, les nanofils de cuivre offrent de meilleures propriétés électroniques que les nanotubes de carbone et sont beaucoup moins chers que les nanofils d'argent. Deux candidats au remplacement de l’oxyde d’étain et d’indium (ITO), utilisé aujourd’hui comme électrodes transparentes dans les écrans plats et les cellules solaires.

Remplacer l'ITO

L’ITO présente en effet des inconvénients: il est fragile, inadapté à la réalisation de système souples, coûteux à produire et de plus en plus demandé sur le marché, alors qu’il s’appuie sur l’indium, un élément rare. Il existe aujourd’hui peu de matériaux alternatifs à la fois conducteurs et transparent, ce qui explique pourquoi l’ITO est encore utilisé aujourd’hui.

Les chercheurs de Duke University ont mis en évidence un procédé de production des nanofils de cuivre à base d’eau. Les nanofils de cuivre ainsi produits ont la particularité d’être souples, ce qui les rend adaptés à la réalisation d’électrodes par impression comme sur des rotatives, un procédé de nature à réduire considèrablement les coût. Ils peuvent aussi être déposés sur des substrats souples.

Les chercheurs vont poursuivre leurs travaux afin de résoudre deux problèmes : d’abord prévenir l'agglutination des nanofils, qui réduit leur transparence, et éviter l'oxydation du cuivre, qui diminue leur conductivité électrique. Ils espèrent ainsi atteindre les mêmes performances de conductivité que les nanofils d'argent et ITO.

Ridha Loukil

Pour en savoir plus : http://news.duke.edu

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Cobot Airbus, nano transistor, edge computing… les innovations qui (re)donnent le sourire

Cobot Airbus, nano transistor, edge computing… les innovations qui (re)donnent le sourire

Difficile de trouver la motivation en ce début de semaine ? Voici une petite sélection d’innovations qui pourraient vous aider[…]

Comment Samsung repousse les limites de la miniaturisation des transistors

Comment Samsung repousse les limites de la miniaturisation des transistors

Vocabulaire professionnel

Avis d'expert

Vocabulaire professionnel

Les cartes open source séduisent l'industrie

Dossiers

Les cartes open source séduisent l'industrie

Plus d'articles