Nous suivre Industrie Techno

Les nanoaliments : pas encore d'actualité dans nos assiettes

Ludovic Fery
Les nanoaliments : pas encore d'actualité dans nos assiettes

L'industrie communique peu sur le développement des nanoaliments

© DR

L’agence de sécurité alimentaire britannique a mené une étude sur la perception par le grand public des nanotechnologies dans l’alimentation. Si leur présence est généralement bien acceptée dans les emballages, ce n’est pas encore le cas pour la nourriture.

Le rapport de la Food Standards Agency (FSA) apporte plusieurs éclairages pour l’industrie agroalimentaire qui souhaite profiter des derniers développements des nanotechnologies :
 

  • les consommateurs ont des doutes quant à la véritable utilité des nanotechnologies dans l’alimentation d’une façon générale ;
     
  • les nanotechnologies dans la nourriture posent problème : les intérêts dans les emballages (réduction des déchets, prolongement de la conservation…) sont bien identifiés et acceptés, mais ce n’est pas le cas de la nourriture, les consommateurs ne voyant pas l’utilité de développer des nouveaux goûts ou textures. La mise au point d’aliments moins salés ou mois gras grâce aux nanotechnologies serait en revanche jugée plus positivement ; 
     
  • les réglementations en place, notamment la réglementation européenne sur les nouveaux aliments, sont jugées aptes à garantir la sûreté des nanoaliments. Des doutes ont tout de même été soulevés quant aux possibles effets à long terme sur la santé de la consommation d’une telle nourriture ;
     
  • l’affichage d’un label témoignant de la présence de nanotechnologies dans un aliment, signalé par exemple par la lettre ''n'', a été proposé. Le panel s’est dit également favorable à l’établissement, par une instance totalement indépendante du gouvernement et de l’industrie, d’un registre répertoriant ces nanoaliments.
     

D’après le sondage de la FSA, réalisé auprès de 120 personnes, les consommateurs sont prêts à accepter, sous certaines conditions, des nanotechnologies dans leur nourriture. Un maximum de transparence et d’informations de la part des industriels sera néanmoins requis, en plus d’un label ''nano'' sur les emballages alimentaires.

Ludovic Fery

Pour en savoir plus : http://www.food.gov.uk 
  
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

La robotique agricole en forum international à Toulouse

La robotique agricole en forum international à Toulouse

La 3ème édition du FIRA (Forum international de la robotique agricole) vient de réunir à Toulouse, les 11 et 12[…]

Le MIT détecte les aliments contaminés grâce aux étiquettes RFID

Le MIT détecte les aliments contaminés grâce aux étiquettes RFID

L’IA au service des offres promotionnelles de l'agroalimentaire

L’IA au service des offres promotionnelles de l'agroalimentaire

Un procédé pour industrialiser la production de particules submicroniques

Fil d'Intelligence Technologique

Un procédé pour industrialiser la production de particules submicroniques

Plus d'articles