Nous suivre Industrie Techno

Les missiles se chauffent au bois

Thierry Mahé

Sujets relatifs :

,
Les missiles se chauffent au bois

Une chaudière à bois dispose de nombreux automatismes (convoyage, ramonage...).

© (D.R.

Au prix d'un surcoût d'investissement, l'entreprise réalise une franche économie sur sa facture d'énergie grâce à une chaudière à bois.

Filiale d'EADS, de BAE Systems et de Finmeccanica, MBDA est l'un des leaders mondiaux de la fabrication de missiles. Son usine de Selles-Saint-Denis (Loir-et-Cher) est, elle, exemplaire en matière de développement durable. Jean Palais, l'un des responsables sécurité du site, s'est fait l'artisan de cette bonne image. Il explique : « Les trente bâtiments que compte l'usine sont desservis depuis une chaufferie centrale, équipée au départ de deux centrales au fuel (2 + 1 MW) et d'une centrale électrique de secours. Lorsqu'il a fallu renouveler la chaudière principale au fioul, on a pensé qu'il fallait profiter de notre environnement boisé. »

Chose faite depuis cinq mois, l'usine s'étant équipée d'une chaudière à bois de 1,2 MW. Ce type d'équipement crée un surcoût de l'ordre de 30 %, d'où le montage d'un dossier de subvention auprès de l'Ademe et du conseil régional. Ces derniers ont apporté 700 000 euros de subvention, qui ont sensiblement couvert ce supplément. Lequel est d'ailleurs très justifié, comme l'indique Jean Palais : « Une chaudière à bois est beaucoup plus technologique qu'une chaudière au fioul. Elle comporte un silo enterré, un système de convoyage automatique des plaquettes de bois, un dispositif d'élimination des suies et de ramonage automatique... Ces automatismes génèrent aussi un supplément en maintenance que j'estime à 20 000 euros par an. C'est pourquoi, nous avons privilégié un constructeur proche. » En l'occurrence Compte.R, vers Clermont-Ferrand.

Une logistique de proximité

En revanche, sur la durée, c'est-à-dire en termes d'exploitation, le jeu en vaut la chandelle ! Là où le budget fioul d'une chaudière serait de 208 000 euros, la consommation en bois n'est que de 106 000 euros. Et encore, c'est que l'usine utilise un combustible bois conditionné et sec, plaquette ou granulé. Éric de la Rochère, directeur de l'association Arbocentre (filière bois en région Centre) estime qu'en brûlant de l'écorce, on peut faire chuter à moins de 1,5 centime d'euro le kWh - contre 4 centimes pour le fioul, 8 pour l'électricité. Il ajoute : « Mais ces déchets, humides, sont mieux adaptés aux très grosses installations. »

Anne-Cécile Ribeyron de Compte.R juge cependant que l'état de l'art de la technologie autorise de brûler des déchets humides à partir d'une capacité de 700 kW. Elle estime par ailleurs que l'équipement des industriels - hors filière bois - en combustible bois a crû en volume de 50 % en un an.

Pour être rentable, la stratégie bois de MBDA est cependant pionnière. Car, si la totalité des industriels du bois est équipée de chaudières à bois... c'est qu'ils sont autosuffisants ! Ce qui n'est pas le cas des autres industries, encore frileuses par rapport au manque de maturité actuel de la distribution de bois combustible. D'autant que la collecte de bois se fait idéalement dans un rayon de 50 km, et s'appuie donc sur une logistique de proximité. Il est vrai que MBDA, niché en terre solognote, est propriétaire outre les 35 000 m2 du site, de quelque 270 lots de forêt prêts à être mis en exploitation. Pour l'entreprise, indépendamment de l'aspect économie d'énergie et émissions de CO2, il faut voir aussi un acte d'entreprise citoyenne avec, à la clé, développement local et création d'emplois.

La solution

- Valoriser l'environnement forestier du site, et tirer partie des aides nationales (Ademe) et régionales (conseil régional).

Les bénéfices

- Une économie de quelque 80 000 euros/an en frais d'exploitation.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0887

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2007 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies