Nous suivre Industrie Techno

Les militaires américains recherchent des puces électroniques autoréparables

Ridha Loukil

Sujets relatifs :

, ,
La Darpa a attribué un contrat de recherche de 5,5 millions de dollars à Raytheon pour créer des puces mixtes analogiques-numériques autoréparables.

Les systèmes sur puce, rassemblant des fonctions électroniques complexes dans un seul circuit intégré mêlant numérique et analogique, seront peut-être dotés de fonctions d’autoréparation. C’est du moins l’objectif du programme de recherche HEALICS confié par la DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency), l’agence américaine de recherche militaire, à l’entreprise  Raytheon.

Un contrat de 5,5 millions de dollars vient d’être attribué pour la première phase de ce programme d'un montant total estimé à 11 millions de dollars. Objectif : faire la démonstration des capacités d’autoréparation de base d’un circuit intégré mixte analogique-numérique, avant d’envisager cette fonction sur un système sur puce. Pour les chercheurs, le défi est de taille : le système sur puce comprend entre 100 000 à 1 million de transistors et devrait s’autoréparer, sans consommer plus de 5 % de courant supplémentaire.


La DARPA étudie plusieurs approches pour gérer la variation due au processus de fabrication des puces électronique. L’une des pistes de recherche consiste à créer un circuit de contrôle qui va compenser ces variations dans l'environnement d’utilisation. Le contrat HEALICS vise le développement d'une puce à signaux mixtes capable de reconnaître les comportements indésirables et de les corriger automatiquement.

Raytheon travaille sur ce projet avec le California Institute of Technology et la North Carolina State University. Parmi les recherches conjointes figure le développement d'algorithmes, de capteurs et de circuits de traitement pour l'autoréparation de circuits analogiques et radiofréquences. 

Ridha Loukil

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Intel dévoile un système neuromorphique à 8 millions de neurones

Intel dévoile un système neuromorphique à 8 millions de neurones

Le 15 juillet, Intel a annoncé avoir mis à disposition de la communauté scientifique son nouveau système neuromorphique -[…]

Cobot Airbus, nano transistor, edge computing… les innovations qui (re)donnent le sourire

Cobot Airbus, nano transistor, edge computing… les innovations qui (re)donnent le sourire

Comment Samsung repousse les limites de la miniaturisation des transistors

Comment Samsung repousse les limites de la miniaturisation des transistors

Les cartes open source séduisent l'industrie

Dossiers

Les cartes open source séduisent l'industrie

Plus d'articles