Nous suivre Industrie Techno

Les microcraquelures éliminées des films polymères

L. F.

Obtenir des films polymères sans craquelures, sans ajouter d'additifs. C'est l'exploit qu'ont réussi des chercheurs de l'université de Pennsylvanie, aux États-Unis. En production, les films polymères peuvent être fonctionnalisés en déposant à leur surface des nanoparticules en suspension. Mais, quand le liquide s'évapore, la couche supérieure se craquelle comme la boue au soleil. Pour contourner ce problème, il faut recourir soit à de lourds équipements, soit à l'ajout d'un additif prévenant la formation de fissures, ce qui nuit souvent aux propriétés du nanomatériau. Les ingénieurs chimistes américains ont développé une alternative : leur procédé consiste à superposer plusieurs couches de nanoparticules, en alternance avec des phases de centrifugation pour faire sécher chaque couche et obtenir un dépôt uniforme. Ils ont démontré la faisabilité de leur méthode en construisant des réseaux de Bragg, des réflecteurs utilisés notamment dans les fibres optiques, avec des nanobilles de silice.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0949

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2012 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Benchmark Week] Pénurie à venir du graphite indispensable aux batteries Lithium-ion

[Benchmark Week] Pénurie à venir du graphite indispensable aux batteries Lithium-ion

Benchmark Minerals alerte sur une pénurie prochaine du graphite, matériau indispensable des anodes des batteries lithium-ion. Le 6[…]

[Portrait] Julie Mougin, la chercheuse du CEA qui dope la production d'hydrogène bas carbone

[Portrait] Julie Mougin, la chercheuse du CEA qui dope la production d'hydrogène bas carbone

« Le marché auto devrait se contracter de 40 % d’ici à 2050 pour espérer limiter le réchauffement à 2°C », estime Jacques Portalier du Shift Project

« Le marché auto devrait se contracter de 40 % d’ici à 2050 pour espérer limiter le réchauffement à 2°C », estime Jacques Portalier du Shift Project

NegaOctet présente au GreenTech Forum une base de données complète sur l’impact environnemental du numérique

NegaOctet présente au GreenTech Forum une base de données complète sur l’impact environnemental du numérique

Plus d'articles