Nous suivre Industrie Techno

Les Lego … c’est pas nouveau, quoique !

Les Lego … c’est pas nouveau, quoique !

Lego Technic autorise la reproduction réaliste de mécanismes complexes

© DR

L’idée de la brique à fixation automatique est née en 1947 chez un fabricant de jouets en bois danois, qui voulait prendre le virage vers les toutes nouvelles matières plastiques. Aujourd’hui les ‘‘Lego’’ collent toujours aux nouvelles technologies, mais aussi à l’actualité. Cette semaine verra ainsi la sortie d’un coffret Bilbo, le Hobbit.

C’est en 1916 que Ole Kirk Christiansen ouvrit une menuiserie à Billund au Danemark pour fabriquer des meubles et des maisons en bois. Mais cet entrepreneur né a toujours su innover pour s’adapter aux conditions du temps. Ainsi pour survivre à la grande crise de 1929, il se lance dans la fabrication de biens de grande consommation en bois (tables à repasser, escabeaux…), puis de jouets en bois avec lesquels il rencontre un certain succès. A tel point qu’il baptise en 1935 son entreprise Lego, contraction du danois leg godt – jouez bien ! Une petite entreprise qui compte seulement une dizaine d’employés à la fin des années 30.



              La ligne des produits Lego en 1932

En 1947, toujours à la pointe de l’innovation, il commence à réaliser des jouets modulaires en matière plastique. Le premier fut un camion, que l’enfant pouvait monter et démonter à loisir. Mais devant les investissements nécessaires pour créer les moules nécessaires à la fabrication des multiples pièces, Ole Kirk Christiansen eu l’idée de créer une brique élémentaire standard s’assemblant avec un faible effort à l’aide de tenons cylindriques, afin de créer des volumes à volonté. La brique à fixation automatique était née.



              La brique Lego originelle de 1947

Elle fut rapidement perfectionnée et reçue dès 1949 des renforts cylindriques à l’intérieur pour multiplier les possibilités d’assemblage et en améliorer la tenue. Dès 1953, le succès est tel que la brique à fixation automatique devient la ‘‘brique Lego’’. Ses dimensions sont des multiples du 1/8 de pouce (3,175 mm). La brique de base à 2×4 plots, est large de 5⁄8 de pouce (15,875 mm), longue de 10⁄8’’ (31,75 mm) et haute de 3⁄8’’ (9,525 mm, plots non inclus). Elle fit l’objet d’un dépôt de brevet le 28 janvier 1958.

Un produit très technique

Dès 1959, de nouvelles briques furent développées et la roue fut inventée en 1961, ouvrant la route à la construction de véhicules. 1966 vit l’arrivée d’un train motorisé avec de nombreuses nouvelles briques, une série qui rencontra vite le succès à tel point qu’une ‘‘série pour expert’’ fut créée en 1975, proposant des axes, des poulies, des engrenages, des cardans, etc. permettant la construction de modèles avec des mécanismes réalistes.

Elle fut transformée en Lego Technic en 1977 et fut enrichie en 1986 par des accessoires électriques, ainsi qu'un embryon de contrôle par ordinateur, puis des composants pneumatiques dès l’année suivante. En 1998, il devint ainsi possible avec Lego Mindstorms de construire un véritable robot piloté par ordinateur. En 2001, Lego Bionicle ajouta des pièces spécifiques aux Lego Technic pour créer des êtres biomécaniques, une série qui fut remplacée par Hero Factory en 2010 pour créer des robots futuristes.

Entre temps, le fameux petit personnage, le bonhomme Lego, fit son apparition en 1978. Depuis plus de 4 milliards d'individus ont vu le jour, et sont au coeur de nombreuses boites de jeu.

                        Le bonhomme Lego de 1978

Afin de pouvoir créer des reproductions réalistes de véhicules, d’équipements, de bâtiments ou de personnages, des accros de Lego ont carrément développé depuis 1995 des logiciels de conception assistée par ordinateur (CAO) disposant en bibliothèque de toutes les briques de la marque. Il faut dire que certains créent et réalisent des modèles hors du commun. Ainsi, il existe dans le Legoland allemand une reproduction du stade Allianz Arena de plusieurs dizaines de m² utilisant 1,3 million de briques, des designers de Chicago ont créé une super-car à l’échelle 1 avec 650 000 briques, tandis que 3 500 écoliers ont réalisé un porte-conteneurs de 7,6 m de long avec 513 000 briques, enfin une statue de Sitting Bull haute de 7,60 m, totalisant 1,5 million de briques, domine le Legoland danois.

Toujours plus fort, certains utilisateurs ne trouvant pas dans le catalogue Lego la pièce convenant à leur projet, n’hésitent pas à la concevoir en CAO, puis à l’imprimer en 3D !

400 milliards de briques fabriquées au micron

Pour la fabrication de ses briques, Lego utilisa à ses débuts l'acétate de cellulose mais, confronté au gauchissement des pièces après démoulage et à leur décoloration dans le temps, Lego adopta en 1963 un plastique ‘‘noble’’, l’ABS, toujours utilisé, dont les caractéristiques garantissent la tenue mécanique et picturale dans le temps, ainsi qu’une fabrication de qualité.

En effet, les rebuts seraient de seulement 18 briques défectueuses pour 1 million de pièces fabriquées. Ce qui est infime quand on sait que la précision requise est de 10 µm.



                  Une véritable industrie de construction

Les couleurs d'origine des briques étaient les couleurs primaires : rouge ; jaune ; bleu ; noir ; blanc. Aujourd’hui elles sont disponibles en 53 couleurs et la brique de base standard, qui existe toujours, est au cœur d’un ‘‘système’’ comptant plus 2 400 éléments différents. Car outre les accessoires techniques Lego suit les héros du cinéma en proposant des modèles dans le contexte de Indiana Jones, Star Wars, Toy Story, etc. et Bilbo, le Hobbit dès la sortie du film en salle cette semaine.

Une diversité et un suivi de l’actualité, tant technique que cinématographique, qui explique le succès de ces briques. Plus de 400 milliards de briques ont déjà été fabriquées, 62 par habitant de la planète !

Lego est aujourd'hui avec un chiffre d'affaires de 2,15 milliards d'euros et plus de 8 000 employés, le 3e fabricant de jouets mondial. Tout ça à partir d’une simple brique en plastique née en 1947 !

Jean-François Prevéraud

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Festivals : Des smartphones chargés tout le temps et partout

Festivals : Des smartphones chargés tout le temps et partout

L'été est aussi la saison des festivals. Dans cette série, nous vous proposons de découvrir les technologies qui[…]

Aux GaroCamp Days, toutes les technologies pour les festivals

Aux GaroCamp Days, toutes les technologies pour les festivals

Electroménager : Boulanger lance les pièces détachées imprimables en 3D

Electroménager : Boulanger lance les pièces détachées imprimables en 3D

Tally surveille l’approvisionnement des rayons en permanence

Tally surveille l’approvisionnement des rayons en permanence

Plus d'articles