Nous suivre Industrie Techno

Les lasers à disques améliorent la qualité du soudage de la Peugeot 3008

Industrie et  Technologies

Les ingénieurs de PSA ont adopté les sources TruDisk de Trumpf pour le soudage des portes et du hayon de la nouvelle Peugeot 3008. Résultats : une meilleure rigidité de la carrosserie et une réduction de son poids.



Mieux vaut plus tard que jamais : le soudage de la carrosserie de la nouvelle Peugeot 3008 qui sera commercialisée au cours de l'été 2009 sera réalisé par trois lasers TruDisk 6002, ainsi qu'un TruDisk 4002. Ces lasers à disque de Trumpf d'une puissance respective de 6 et 4 kilowatts assurent le soudage des portes et hayons de la nouvelle Peugeot lors de son assemblage à l'usine de Sochaux dans l'Est de la France.
 


Ainsi le constructeur français a fait son choix entre lasers à fibre et lasers à disque (voir comparaison de deux types de source dans IT 892 de septembre 2007, page 30). Des moyens que les constructeurs allemands exploitent déjà depuis plus d'un an et demi, à l'instar de Mercedes qui l'a mis en place dans son usine de Stuttgart (voir l'article "Mercedes ouvre la voie", dans IT 896 de janvier 2008, page 32). Avec de multiples avantages à la clé. « Au lieu d'une soudure point par point, les lasers à disque réalisent une soudure continue, ce qui améliore la rigidité de la carrosserie », explique Jean-Charles Schmitt, manager produit chez Peugeot.


 


En outre, l'utilisation des lasers à disque a ouvert aux ingénieurs de PSA de nouvelles possibilités de construction. « Les soudures continues nous permettent de renoncer aux pliages et de réduire en même temps l'épaisseur de la tôle », ajoute le spécialiste. « Nous aurons donc une réduction de poids d'environ cinq kilogrammes par véhicule ». Par ailleurs, PSA a pu augmenter les dimensions de la lunette arrière, offrant ainsi une meilleure visibilité au conducteur et aux passagers.

Les quatre lasers TruDisk employés pour la production alimentent au total dix stations d'usinage qui sont fournies en énergie laser par le LaserNetwork de Trumpf. « Cela optimise l'énergie disponible des quatre lasers à disque et nous obtenons des taux de disponibilité de presque 100 % », explique le responsable. « De plus, en cas de problèmes, seulement trois sources de faisceau laser suffiront pour exploiter l'ensemble des stations d'usinage ».

Mirel Scherer

Pour en avoir plus : http://www.fr.trumpf.com

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le constructeur automobile Volkswagen et l'éditeur de logiciel de CAO Autodesk ont travaillé ensemble pour moderniser le design du[…]

Vers le prototypage fonctionnel

Vers le prototypage fonctionnel

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

Plus d'articles