Nous suivre Industrie Techno

Véhicules volants, newspace, nano-pixels... les innovations qui (re)donnent le sourire

Alexandre Couto
Véhicules volants, newspace, nano-pixels... les innovations qui (re)donnent le sourire

© CC-BY-SA 4.0 Matti Blume

Difficile de trouver la motivation en ce début de semaine ? Voici une petite sélection d’innovations qui pourraient vous aider à esquisser un sourire. La rédaction d’Industrie & Technologies a repéré pour vous les actualités susceptibles de vous mettre de bonne humeur... Bonne lecture, et bonne semaine !

Airbus et la RATP s’associent pour développer des taxis volants

A l’occasion du sommet Tech for Good, qui s’est tenu le 15 mai l’Elysée, Airbus et la RATP ont déclaré travailler sur un projet commun dédié au transport urbain volant. Les partenaires envisagent de mettre en place un premier réseau d’ici 5 à 7 ans. Mais, si les briques techniques sont d’ores et déjà disponibles, les défis demeurent nombreux.

Le Newspace s’affiche à VivaTech

Le renouveau du secteur spatial a été mis à l’honneur lors du salon Viva Technology, qui s’est tenu du 16 au 18 mai Porte de Versailles, à Paris. Deux conférences, rassemblant des acteurs majeurs de cette nouvelle économie du spatial, ont permis de faire découvrir ses technologies et ses applications. Industrie & Technologies vous propose de revenir sur ces temps forts.

Les plus petits pixels au monde

Des chercheurs de l’université de Cambridge, ont créé des pixels 1 million de fois plus petits que ceux des smartphones. Ils ont utilisé des microparticules d’or et de la polyaniline, un polymère électroactif dont la couleur varie en fonction d’un courant électrique.

Réduire les terres rares dans les éoliennes de demain

Quatre projets visant à développer les éoliennes de demain ont été révélés par le département de l’énergie américain. Au cœur des initiatives : la réduction de l’usage des terres rares dans les turbines à entraînement direct, qui emploient des aimants permanents.

Sensibilité record pour la pesée de molécules

L’institut Charles Delaunay a mis au point une balance optique possédant une sensibilité de 4 zeptogrammes, soit 4 milliardièmes de milliardièmes de milligrammes. Ce dispositif utilise des capteurs plasmoniques, réagissant à certaines fréquences lumineuses. Cette dernière est altérée lorsque des molécules se déposent sur la nanoparticule, ce qui permet de déduire la quantité de molécule déposée.

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Tiré par l’hydrogène et l’éolien offshore, le marché des composites se prépare à rebondir selon le JEC

Tiré par l’hydrogène et l’éolien offshore, le marché des composites se prépare à rebondir selon le JEC

Après un plongeon vertigineux en 2020, le secteur des composites devrait renouer avec la croissance à partir de cette année,[…]

[Cahier Technique] Quand les polymères deviennent messagers à l'échelle moléculaire

Avis d'expert

[Cahier Technique] Quand les polymères deviennent messagers à l'échelle moléculaire

Du graphène tiré de pneus usagés renforce le ciment

Du graphène tiré de pneus usagés renforce le ciment

TWB mobilise les laboratoires toulousains autour du projet BioImpulse pour une nouvelle résine adhésive biosourcée

TWB mobilise les laboratoires toulousains autour du projet BioImpulse pour une nouvelle résine adhésive biosourcée

Plus d'articles