Nous suivre Industrie Techno

Les hackers ont intérêt à réviser leur manuel de biologie !

L'une des équipes lauréates du concours mondial de biologie synthétique, organisé fin 2010 par le Massachusetts Institute of Technology (MIT), propose de stocker les données informatiques dans... une bactérie intestinale ! Selon les étudiants primés de l'Université chinoise de Hong Kong, un gramme d'escherichia coli peut stocker autant d'informations que 450 disques durs de 2 000 gigaoctets réunis. Pour cela, ils proposent d'ôter le matériel génétique de la bactérie, puis d'y insérer un ADN construit de toutes pièces, où les nucléotides correspondent au système quaternaire : A code pour 0, T pour 1, C pour 2, G pour 3. Du texte, des images, de la musique et de la vidéo pourraient ainsi être encodés, sécurisés par des enzymes et surtout reproduits à l'infini grâce à la multiplication bactérienne. Voilà une idée pas si indigeste pour s'affranchir des pannes informatiques !

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0930

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2011 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

ESPION

ESPION

La seule chose qu'il ne fait pas, c'est marcher au plafond ! Malgré son nom de margouillat, surnom du gecko dans certaines régions tropicales, ce[…]

LA PENSÉE DU MOIS

LA PENSÉE DU MOIS

Des cartes graphiques virtualisées

Des cartes graphiques virtualisées

La Lune resurgit des profondeurs

La Lune resurgit des profondeurs

Plus d'articles