Nous suivre Industrie Techno

Les Gardiens de la galaxie : l’impression 3D fait son cinéma

Jean-François Preveraud
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Les Gardiens de la galaxie : l’impression 3D fait son cinéma

Le costume de Korath a été imprimé en 3D par FBFX pour être porté dans un film.

La société chargée de réaliser les costumes et accessoires du film a fait appel à l’impression 3D pour répondre plus rapidement aux demandes de dernière minute du réalisateur. Un nouveau champ d’expression pour cette technologie qui tend à se démocratiser.

On vient d’apprendre que l’impression 3D avait joué un rôle important dans le film Les Gardiens de la galaxie, sorti sur les écrans en France fin août et bientôt en DVD.

En effet la société britannique FBFX, spécialiste de la réalisation de costumes et d'accessoires de cinéma, a utilisé pour cette superproduction la technologie Objet500 Connex de Stratasys, afin de créer certains costumes. Cela a par exemple permis de créer l'armure du personnage Korath, interprété par Djimon Hounsou, ou le casque de Star Lord que porte l'acteur principal, Chris Pratt. Des éléments qui ont été imprimés avec le matériau VeroGray de Stratasys.

Il s'agissait d'une première pour FBFX, qui n'avait jamais réalisé auparavant de costumes imprimés en 3D destinés à être portés dans un film. « Si l'on établit une comparaison avec les méthodes traditionnelles impliquant des modélistes façonnant l'argile, la technologie d'impression 3D nous a permis d'atteindre une nouvelle dimension, surtout en termes de qualité et de temps d'exécution », explique Grant Pearmain, responsable des costumes et des accessoires chez FBFX. Il estime ainsi que : « les temps de réalisation des accessoires ont été réduits de 50 %, ce qui permet de faire des expériences et d’essayer de nouvelles choses ».

            Le casque de Star Lord a été imprimé en 3D avant d’être décoré

De plus, l’utilisation d’une chaîne numérique permet à des équipes réparties sur l’ensemble de la planète de collaborer facilement au même projet. Il suffit d’imprimer localement les fichiers envoyés, sans avoir besoin de faire voyager de coûteuses maquettes 3D. C’est aussi une manière efficace de répondre aux demandes imprévues du réalisateur lors du tournage.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://fbfx.co.uk & http://web.stratasys.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le projet Euroglider de planeur à motorisation électrique valide son concept en vol

Le projet Euroglider de planeur à motorisation électrique valide son concept en vol

Rassemblant une association, des industriels et des écoles d'ingénieurs, le projet Euroglider vise à créer un[…]

Electriques, connectés, autonomes... les véhicules de l'IAA qui (re)donnent le sourire

Electriques, connectés, autonomes... les véhicules de l'IAA qui (re)donnent le sourire

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Vers le prototypage fonctionnel

Vers le prototypage fonctionnel

Plus d'articles