Nous suivre Industrie Techno

Les Flash Codes entrent au garage

Jean-François Preveraud
Les Flash Codes entrent au garage

Accéder aux bonnes procédures et valeurs de réparation à l'aide d'un smartphone

© DR

Grâce à l’impression de flash codes sur les emballages de ses kits de rechange, SKF donne accès aux garagistes aux bonnes informations techniques pour leur montage sur véhicule. Avec à la clé des gains de productivité et de qualité.

Afin de faciliter le travail des réparateurs automobiles et de garantir la qualité de leur travail, SKF a décidé de doter les étiquettes de référence emballages de ses kits de réparation de Flash Codes. Grâce à cette nouvelle interface, les réparateurs peuvent d’emblée disposer des mises à jour les plus récentes des instructions de montage détaillées, des valeurs de couple serrage, des schémas techniques et précis, des vues éclatées pour situer l’emplacement exact des composants, ainsi que des recommandations sur les outils indispensables à une réparation de qualité.

« La mise en place du "flash code" sur l'ensemble de nos kits permet, aujourd'hui, à tous les réparateurs d'accéder immédiatement aux informations du véhicule sur lequel ils interviennent. C'est source de productivité pour le garage et l'assurance d'une réparation de qualité pour le client final », explique Nourddine El Gersifi, Responsable Marketing et Service Clients de la Rechange Véhicules SKF.

De plus, ces kits ‘‘tout-en-un’’ contribuent à la réduction du gaspillage des ressources de l’environnement, puisqu’il n’est plus nécessaire d’imprimer.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.skf.fr

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Quand les lignes de production se dédoublent

Quand les lignes de production se dédoublent

Mise en service virtuelle, qualité, maintenance prédictive… Les constructeurs allemands sont entrés en phase de[…]

« Le MakAir traitera le Covid-19 comme les respirateurs à 40 000€ mais sans les écrans LCD dernier cri », assure Baptiste Jamin, l’un de ses créateurs

« Le MakAir traitera le Covid-19 comme les respirateurs à 40 000€ mais sans les écrans LCD dernier cri », assure Baptiste Jamin, l’un de ses créateurs

[Dossier IA] Avec Aniti, Toulouse se lance dans l'IA certifiable pour équiper les systèmes critiques

[Dossier IA] Avec Aniti, Toulouse se lance dans l'IA certifiable pour équiper les systèmes critiques

[Covid-19] Comment la France essaie d'éviter la pénurie de respirateurs artificiels

[Covid-19] Comment la France essaie d'éviter la pénurie de respirateurs artificiels

Plus d'articles