Nous suivre Industrie Techno

Interview

"Les fausses bonnes idées de l'écoconception", selon Alcatel Lucent

Thomas Blosseville

L'efficacité énergétique unitaire ne suffit pas

© DR

Philippe Richard est vice-président conformité, fiabilité et écoconception d'Alcatel Lucent. Il décrypte les enjeux de l'écoconception en identifiant les pièges à éviter

L'écoconception devient incontournable dans les bureaux d'études. Pourquoi vous y mettre ?

Philippe Richard : Alcatel Lucent cherche à anticiper les futures réglementations, par exemple en trouvant une alternative au PVC. Mais pas seulement. Les télécoms auront un rôle déterminant dans le développement d'une économie bas carbone. Nos produits se doivent donc d'être écoconçus. C'est une question de crédibilité... et un avantage concurrentiel. Près de 70 % de l'impact environnemental de nos produits sont dûs à leur utilisation. L'efficacité énergétique est donc cruciale.


Mais l'écoconception ne se limite pas à l'efficacité énergétique...

PR : Parmi les produits dits écoconçus, il y a effectivement de fausses bonnes idées. L'attention est souvent focalisée sur l'efficacité énergétique. Mais on peut aussi favoriser l'utilisation d'énergie renouvelable. En France, l'électricité est bas carbone. A cause des déchets radiocatifs, elle n'est pourtant pas écologique. Alcatel Lucent a conçu une station de base radio (interface entre les téléphones portables et le réseau de télécommunication) capable de fonctionner entièrement au solaire et/ou à l'éolien. Le défi a porté sur le contrôle énergétique, d'un côté, des sources intermittentes et, de l'autre, des batteries. Pour y parvenir, nous avons minimisé la consommation de nos stations. Elles ont besoin d'une puissance de 500 W.


Quels défis vous restent-ils à relever ?

PR : Rendre des composants plus sobres n'est que le premier aspect de l'écoconception. Souvent, quand on pense efficacité énergétique, on pense matériel. Mais cette approche ne suffit pas. Il faut raisonner au niveau global. Nous travaillons donc sur des solutions pour optimiser la consommation du réseau de télécommunications dans son ensemble. Des technologies restent à développer pour trouver le chemin le plus sobre pour transporter l'information d'un point à un autre. Il y aussi la question de la fin de vie. Dès la conception d'un produit, il faut choisir les composants qui optimiseront le recyclage. Cela oblige à se rapprocher toujours plus de ses fournisseurs.

Propos recueillis par Thomas Blosseville

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Dossiers

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Après avoir optimisé la consommation énergétique des équipements électriques et électroniques du[…]

Éco-conception : Trois pistes pour verdir les emballages

Éco-conception : Trois pistes pour verdir les emballages

Éco-conception : À Wattrelos, Decathlon peaufine son modèle vertueux

Dossiers

Éco-conception : À Wattrelos, Decathlon peaufine son modèle vertueux

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

Plus d'articles