Nous suivre Industrie Techno

Les Etats-Unis accentuent leur avance dans le calcul intensif

Industrie et  Technologies
Le gouvernement américain vient de commander à IBM un supercalculateur d'une puissance de 20 pétaflops, 20 fois celle du supercalculateur le plus puissant actuellement en service.


Les Etats-Unis, qui détiennent aujourd'hui une écrasante avance dans le calcul scientifique, continuent sur leur lancée. Le gouvernement américain vient de commander à IBM la construction d'un supercalculateur d'une puissance de 20 pétaflops (un pétaflops équivaut à 1015 opérations en virgule flottante par seconde), soit 20 fois celle du supercalculateur le plus puissant actuellement en service.

Destinée au Laboratoire National Lawrence Livermore, du département à l'énergie, cette machine, baptisée Sequoia, servirait en priorité à des applications de simulation nucléaire. Elle sera construite sur la base de l'architecture massivement parallèle BlueGene d'IBM.

Cette machine comportera 96 baies réfrigérées contenant 98 304 nÅ“uds regroupant 1,6 millions de cÅ“urs de processeurs Power. Elle disposera d'une mémoire de 1,6 pétaoctet, et aura une emprise au sol de 320 m². Sa livraison est prévue en 2010.

Les Etats-Unis sont les seuls au monde à avoir franchi la barre fatidique du pétaflops en équipant en juin 2008 le Laboratoire National de Los Alamos du Roadrunner, un supercalculateur d'une puissance crête 1,1 pétaflops fourni par IBM, puis le Laboratoire National Oak Ridge de Jaguar, une machine d'une puissance crête de 1,060 pétaflops construite par Cray. Le supercalculateur le plus puissant en service en dehors des Etats-Unis appartient au Centre de Recherche Juelich (FZJ), en Allemagne. Il affiche une puissance crête de 180 téraflops.

En France, le supercalculateur le plus puissant est arrivé en 2008 à l'IDRIS, le centre informatique du CNRS. Construit par IBM sur l'architecture massivement parallèle BlueGene, il offre une puissance crête de 112 téraflops.

Ridha Loukil

Pour en savoir plus : http://www-03.ibm.com & http://www.nnsa.energy.gov

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Le Zero Trust est la seule façon réaliste de protéger son réseau aujourd’hui », avance Bernard Ourghanlian directeur technique et sécurité à Microsoft France

« Le Zero Trust est la seule façon réaliste de protéger son réseau aujourd’hui », avance Bernard Ourghanlian directeur technique et sécurité à Microsoft France

À l’heure de l’IoT, du télétravail et de l’ouverture des systèmes d’information, les[…]

Trois plateformes XDR lancées lors des Assises de la cybersécurité

Trois plateformes XDR lancées lors des Assises de la cybersécurité

Comment Owkin entraîne des modèles d'IA sans transférer les données avec le federated learning

Comment Owkin entraîne des modèles d'IA sans transférer les données avec le federated learning

Cybersécurité industrielle : 6 mois pour sécuriser une usine

Dossiers

Cybersécurité industrielle : 6 mois pour sécuriser une usine

Plus d'articles