Nous suivre Industrie Techno

Les entreprises européennes ont boosté leurs dépenses de R&D en 2010

Ridha Loukil

Sujets relatifs :

, ,
Les entreprises européennes ont boosté leurs dépenses de R&D en 2010

© R&D Scoerboard 2011

Selon l’édition 2011 du Tableau de bord de l’Union européenne sur les investissement en R&D industrielle, les entreprises européennes ont augmenté leur effort de 6,1 %. Mais elles restent à la traîne par rapport aux entreprises américaines et asiatiques.

C’est une bonne nouvelle pour l’innovation. Les investissements en recherche et développement  reprennent dans le monde. Après une baisse générale de 1,9 % en 2009, ils repartent à la hausse avec une augmentation de 4 % en 2010. C’est ce qui ressort de l’édition 2011 du Tableau de bord de l’Union européenne sur les investissements en R&D industrielle, qui vient d’être publié par la Commission européenne. Cette étude passe au crible les données des 1 400 premières entreprises mondiales.

Dans un contexte de crise financière exacerbée, les entreprises européennes se démarquent par une performance supérieure à la moyenne, en gonflant leur effort de R&D de 6,1 %, après une chute de 2,6 % en 2009. Mais elles font moins bien que les entreprises américaines qui ont boosté leurs investissements en recherche et développement de 10 %. Sans parler des entreprises chinoises qui ont littéralement fait exploser ce poste de dépenses de 29,5 %, ou des entreprises sud-coréennes qui ont l’augmenté de 20,5 %.

Les disparités existent aussi au sein de l’Union européenne. L’Allemagne, favorisée par ses constructeurs automobiles, affiche une croissance des dépenses de R&D de 8,1 %, devant la Grande-Bretagne (5,8 %) ou la France (3,8 %).

En France, où les dépenses de R&D atteignent 25,1 milliards d’euros en 2010, parmi les entreprises ayant donné le plus grand coup de pouce à leurs investissements en recherche et développement figurent Gameloft (+78 %), Boiron (+66 %), Nexter (+43,5 %), Vivendi (+27 %), Soitec (+39 %), Parrot (+34 %), Alstom (+26 %) et JC Decaux (+29 %). Parmi les plus fortes baisses, on note Bull (-62 %), Akka Technologies (-42 %), Bouygues (-20 %), CS Communication & Systèmes (-14 %), Safran (-14 %), Renault (-11 %), Alcatel-Lucent (-6 %), Neopost (-7 %) et  Sanofi-Aventis (-4%)

Ridha Loukil

Pour plus d’informations, cliquez ici ou consultez le document PDF ci-dessous .


 

Tableau de bord de la R&D européenne - édition 2011

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Jacques Lewiner "La microfluidique est par essence pluridisciplinaire"

Jacques Lewiner "La microfluidique est par essence pluridisciplinaire"

A l'occasion de la seconde édition du rendez-vous Summer School : Microfluidic for health, organisé du 26 au 30 août, par[…]

29/08/2019 | RechercheMédical
"La France fait partie des premiers pays d’Europe pour le soutien aux jeunes pousses issues de la recherche fondamentale"

"La France fait partie des premiers pays d’Europe pour le soutien aux jeunes pousses issues de la recherche fondamentale"

Académiques et industriels lancent à Grenoble l’institut 3IA dédié à l’intelligence artificielle

Académiques et industriels lancent à Grenoble l’institut 3IA dédié à l’intelligence artificielle

L’IA française se dope au  calcul intensif

L’IA française se dope au calcul intensif

Plus d'articles