Nous suivre Industrie Techno

Les écrans plats sur le chemin de la sobriété

Industrie et  Technologies
Les fabricants de téléviseurs à écran LCD et plasma rivalisent d'ingéniosité pour réduire la consommation d'énergie.


Des téléviseurs à écran plat de plus en plus minces et de plus en plus sobres : tel est la tendance du dernier Consumer Electronics Show, le salon de l'électronique grand public qui s'est déroulé à Las Vegas, aux Etats-Unis, du 08 au 11 janvier 2009.

Les fabricants se battent au millimètre près pour présenter les postes les plus fins. C'est JVC qui emporte la palme de la minceur avec un prototype à écran LCD de 32 pouces d'une épaisseur de seulement 7 mm, soit exactement l'épaisseur du prototype de téléviseur à écran Oled de 27 pouces de Sony.

JVC réussit cette prouesse en remplaçant, pour le rétro-éclairage, les traditionnels tubes néon par des Led blanches associées à un dispositif optique de répartition de la lumière derrière la dalle LCD. Ce mode de rétro-éclairage, combiné à une démarche d'éco-conception réduisant de moitié la quantité de matières et de 10 % le nombre de pièces, se traduit dans le même temps par une baisse substantielle de la consommation d'énergie.

Limiter la consommation

La course à la minceur se double donc d'une course à la sobriété rendue nécessaire par le basculement du marché vers les écrans plats. Non pas que les écrans plats soient moins efficaces que les tubes cathodiques. Au contraire, un écran plat consomme jusqu'à deux fois moins d'énergie qu'un tube cathodique de même taille. Le problème vient de l'augmentation spectaculaire des tailles des écrans vendus. Si tout le parc de téléviseurs passait aux écrans plats, la consommation d'énergie quadruplerait. Inacceptable ! D'ailleurs, la Commission européenne envisage d'interdire du marché les écrans plats les plus énergivores.

Les industriels n'attendent pas cette contrainte. A l'image de Toshiba, LG munit ses téléviseurs à écran LCD d'un capteur intelligent de lumière qui adapte en permanence la luminosité de l'écran en fonction de la luminosité ambiante. De quoi générer jusqu'à 73 % d'économie d'énergie, tout en optimisant le confort visuel.

De son coté, Hitachi joue la carte du rétro-éclairage à Led rouges, vertes et bleus, qui offre un meilleur rendu des couleurs que le rétro-éclairage à Led blanches. Son prototype à écran LCD de 37 pouces divise par deux la consommation de courant par rapport au modèle mince actuel lancé sur le marché en 2008. Tout comme le prototype LCD de même taille chez Panasonic.

Plasma et LCD au même niveau

La technologie plasma, connue pour être plus énergivore que les écrans LCD, n'est pas en reste. Après avoir doublé le rendement lumineux il y a un an, Panasonic parvient cette année à aller plus loin en triplant cet indicateur clé, qui détermine la consommation, la luminosité, l'encombrement et le coût. Son prototype de 42 pouces en résolution Full HD (1 080 lignes de 1 920 pixels) consomme trois fois moins d'énergie que le modèle de même taille commercialisé en 2007.

Un résultat qui met les écrans plasma au niveau des écrans LCD sur le plan énergétique, tout en conservant ses avantages en termes de contraste, d'angle de vue, de rendu des couleurs et de fluidité d'image. Et ce progrès est loin de s'arrêter puisque les constructeurs japonais ont réussi en labo à obtenir un rendement lumineux dix supérieur à celui d'aujourd'hui.

Ces téléviseurs ultra minces et ultra sobres pourraient arriver sur le marché dès cette année.

Ridha Loukil

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

"Il faut se lancer dans l'innovation parcimonieuse", lance Alain Cappy, ancien directeur de l'IEMN et de l'Ircica

Interview

"Il faut se lancer dans l'innovation parcimonieuse", lance Alain Cappy, ancien directeur de l'IEMN et de l'Ircica

Alors que la loi de Moore ne permet plus de gagner en performances à énergie constante, l'explosion de l'industrie du[…]

Grâce au neuromorphique, la rétine artificielle de Prophesee réinvente la vision

Grâce au neuromorphique, la rétine artificielle de Prophesee réinvente la vision

Le neuromorphique place les mémoires plus près du coeur

Analyse

Le neuromorphique place les mémoires plus près du coeur

Au bout de la logique neuromorphique

Au bout de la logique neuromorphique

Plus d'articles