Nous suivre Industrie Techno

Les écrans LCD repoussent leurs limites

Ridha Loukil

Sujets relatifs :

,
Au salon Ceatec de Tokyo, les constructeurs japonais ont montré que les technologies d'écrans plats à cristaux liquides progressent à toute allure.

Coréens et Taïwanais dominent haut la main le marché des écrans plats à cristaux liquides (LCD). Mais ce sont les Japonais qui parviennent à en repousser les limites. Ils l'ont démontré brillamment, le mois dernier, au Ceatec, le grand salon nippon des technologies de l'image, de la communication et de l'information.

La première amélioration concerne le rendu des couleurs. Un défaut majeur des écrans LCD pour la télévision. Il résulte de l'utilisation d'un tube fluorescent pour l'éclairage arrière. En le remplaçant par des diodes électroluminescentes (Del) de Lumileds, Sony redonne aux couleurs leur éclat sur deux téléviseurs de 40 et 46 pouces.

La résolution en forte progression

Chaque point d'éclairage combine trois diodes, une pour chaque couleur primaire : rouge, vert et bleu. L'écran de 46 pouces utilise ainsi une matrice de 450 diodes. Le résultat saute aux yeux : des couleurs pures et réalistes, avec une palette de tons étendue à 105 % du spectre du standard NTSC, contre 65 à 75 % pour les écrans LCD traditionnels. Pour l'écran 46 pouces, cette perfection se paye par un surcoût de 2 000 dollars et une consommation de courant doublée.

Cette technologie n'en reste pas moins prometteuse. D'ailleurs Mitsubishi l'évalue sur un prototype de 23 pouces avec une matrice de 216 Del (de Lumileds aussi). À la clé, un élargissement du spectre des couleurs de 150 % par rapport à un écran à tube cathodique. Mitsubishi et NEC envisagent son application sur des moniteurs LCD.

Tout aussi impressionnant, le progrès en résolution. Les téléviseurs LCD sont les premiers récepteurs à écran plat à afficher en pleine définition (1 080 lignes et 1 920 points) la télévision haute définition (TVHD) telle qu'elle est diffusée au Japon. Ils sont introduits par Sharp (45 pouces), Sony (46 pouces) ou Mitsubishi (37 pouces). En comparaison, les écrans plasma les plus performants, en cours de lancement chez Matsushita, Hitachi ou Pioneer pour des tailles allant jusqu'à 65 pouces de diagonale, plafonnent à 768 lignes et 1 366 points.

La taille des écrans en pleine croissance

Les nouveaux rétroprojecteurs à technologie LCOS, tels ceux lancés par JVC ou Sony pour des tailles atteignant 70 pouces, offrent la pleine haute définition. Mais ils sont pénalisés par une profondeur allant jusqu'à 60 cm.

Autre grande surprise : l'augmentation incroyable de la taille. En dévoilant un écran de 65 pouces, en pleine haute définition qui plus est, Sharp brise les barrières traditionnelles cantonnant la technologie LCD à moins d'une trentaine de pouces. Cette limite n'a cessé d'être repoussée à la faveur d'une course effrénée entre Sharp, LG.Philips LCD et Samsung. Le dernier record était détenu par le coréen Samsung pour un écran de 57 pouces.

Reste à Sharp à se montrer compétitif. Compte tenu de la complexité exponentielle de fabrication des panneaux aux cristaux liquides, un grand écran LCD revient bien plus cher que son équivalent en plasma. Sharp promet de lancer en 2005 son produit de 65 pouces à peine 10 % plus cher. Un sacré pari !

Enfin, Mitsubishi rend l'écran réversible. À l'image d'un blouson qui se porte des deux côtés, l'écran LCD affiche des images sur les deux faces. Sur les téléphones mobiles à clapet, il remplacera à lui seul ainsi les deux écrans - l'un à l'intérieur, l'autre à l'extérieur. À la clé, une réduction sensible de l'encombrement et des coûts. Mitsubishi doit encore améliorer la luminosité et optimiser la consommation électrique. Les premiers portables à bénéficier de cette technologie sont attendus pour la fin de l'année au Japon.

EN BREF

- Sony et Mitsubishi redonnent de l'éclat aux couleurs - Sharp présente un 65 pouces ! - Chez Sony, Sharp et Mitsubishi, l'écran supporte la TVHD - Mitsubishi invente l'écran... réversible

LES DEL REMPLACENT LE TUBE "FLUO"

Le rétroéclairage à base de diodes électroluminescentes (Del) de Lumileds donne aux écrans de Sony et Mitsubishi un excellent rendu de couleurs.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0862

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2004 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le papier électronique prend des couleurs

Le papier électronique prend des couleurs

Fujitsu introduit le premier terminal mobile équipé d'un écran ePaper en couleurs.Le papier électronique (ePaper), utilisé notamment sur les terminaux[…]

01/04/2009 | AFFICHAGEInnovations
PAPIER ÉLECTRONIQUE : C'EST PARTI !

PAPIER ÉLECTRONIQUE : C'EST PARTI !

Un écran PLED de 14 pouces

Un écran PLED de 14 pouces

Un écran souple "géant"

Un écran souple "géant"

Plus d'articles