Nous suivre Industrie Techno

Les drones embarquent sur les navires de la Royale

Les drones embarquent sur les navires de la Royale

Donner des yeux à distance aux bâtiments de guerre

© DR

DCNS vient de réussir une campagne d’essais démontrant la viabilité de l’intégration d’un drone embarquant des capteurs dans le système de combat d’un navire de guerre. Une première européenne.

La Direction générale de l’armement (DGA), la Marine nationale et DCNS ont validé fin décembre lors d’une campagne d’essais à la mer l’intégration fonctionnelle d’un drone aérien au système de combat d’un navire militaire. Une première en Europe.

Après avoir déroulé un programme d’essais à bord du patrouilleur hauturier Gowind L’Adroit, les partenaires ont validé le fonctionnement de la chaîne fonctionnelle entre le système de combat Polaris de DCNS et le drone aérien à voilure tournante Camcopter S100 de la société autrichienne Schiebel.

Ces essais ont aussi permis de valider le module DIOD-A de contrôle électro-optique embarqué pour la circonstance sur le drone. Ainsi équipé d’un ensemble optronique, un drone est une véritable caméra déportée. Il permet, en particulier, d’obtenir en temps réel des informations du théâtre d’opérations, hors de portée des capteurs du bâtiment. Il contribuera ainsi à l’identification des menaces, comme par exemple un navire pirate, ou de suivre des actions telles qu’une inspection sur un navire de pêche.

La complexité de mise en œuvre des drones aériens militaires en environnement maritime a longtemps constitué une difficulté majeure. En réussissant à intégrer à bord d’un navire militaire un drone aérien et à permettre sa mise en œuvre en toute sécurité, DCNS réalise un véritable saut technologique au profit de l’aéronautique navale.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.dcnsgroup.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Blockchain : "Cette technologie fait de la coopétition une source de valeur", estiment Pauline Tellier et Gilles Deleuze d'EDF

Dossiers

Blockchain : "Cette technologie fait de la coopétition une source de valeur", estiment Pauline Tellier et Gilles Deleuze d'EDF

Impliqué dans plusieurs projets blockchain, EDF considère que cet outil peut être un levier d’innovation pour la logistique,[…]

Blockchain : Pourquoi les industriels privilégient les réseaux privés

Dossiers

Blockchain : Pourquoi les industriels privilégient les réseaux privés

« Nous simplifions les technologies vocales pour que les entreprises créent leurs propres solutions », avance Florian Guichon, de Vivoka

« Nous simplifions les technologies vocales pour que les entreprises créent leurs propres solutions », avance Florian Guichon, de Vivoka

Blockchain : L'industrie gagne en confiance

Dossiers

Blockchain : L'industrie gagne en confiance

Plus d'articles