Nous suivre Industrie Techno

Les défauts flashés

L. F.

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Les défauts flashés

Une méthode de thermographie infrarouge active a été développée par le Centre technique des industries mécaniques (Cetim). Elle pourrait permettre de repérer davantage de défauts sur les pièces en composite. Grâce à elle, le français Duqueine a amélioré le contrôle qualité de ses capots de moteurs aéronautiques. Jusque-là, les contrôles de l'industriel par thermographie infrarouge des pièces à la sortie d'une étuve ne se révélaient pas suffisamment précis. La méthode du Cetim se distingue par son caractère actif : les composites sont exposés à un flash, une brève impulsion de chaleur qui diffuse dans toute la pièce. Si des défauts (délaminages, plis, surépaisseur...) existent, cette diffusion est perturbée et se révèle dans l'enregistrement image par image de la thermographie. La technique, qui fonctionne sans contact et sur de grandes surfaces, est applicable à tous les secteurs mettant en oeuvre des composites : nautisme, ferroviaire ou automobile.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0953

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2013 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Mobilité hydrogène : Zoom sur le partenariat entre Renault et PlugPower sur les utilitaires légers

Mobilité hydrogène : Zoom sur le partenariat entre Renault et PlugPower sur les utilitaires légers

Zoom sur le partenariat annoncé le 12 janvier entre Renault et l'américain PlugPower sur les véhicules utilitaires[…]

Véhicule autonome : Trois verrous à lever pour atteindre une véritable autonomie

Dossiers

Véhicule autonome : Trois verrous à lever pour atteindre une véritable autonomie

Véhicule autonome : des déploiements qui s'adaptent aux terrains

Dossiers

Véhicule autonome : des déploiements qui s'adaptent aux terrains

Véhicule autonome : « La barre a été mise trop haut, mais cela a réveillé tout l'écosystème », souligne Fawzi Nashashibi (Inria)

Dossiers

Véhicule autonome : « La barre a été mise trop haut, mais cela a réveillé tout l'écosystème », souligne Fawzi Nashashibi (Inria)

Plus d'articles