Nous suivre Industrie Techno

Les COV font de l'électricité à Feyzin

Industrie et  Technologies
La raffinerie utilise les composés organiques volatils captés pour faire tourner un groupe électrogène qui lui fournit 1 % de sa consommation électrique.


Les COV, composés organiques volatils, doivent être captés à la source depuis plusieurs années. C'est ce que faisait la raffinerie Total de Feyzin. Depuis fin 2005, ces vapeurs combustibles (essences, benzène, toluène...) sont brûlées dans un moteur qui fournit 1 % de la consommation électrique de la raffinerie. C'est la première installation de ce type en France ; il en existe une vingtaine en Europe.

Les vapeurs sont collectées au niveau des réservoirs et citernes, ainsi que sur les véhicules de transport (camions, wagons, barges) lors des dépotages et remplissages. Elles sont dirigées sur un gazomètre original constitué d'un réservoir dans lequel se déplace une membrane de polyuréthane sous l'effet du remplissage par les vapeurs. A côté de ce gazomètre de 750 m3, un autre réservoir de 80 m3 est prévu pour collecter les vapeurs de GPL.

Lorsque le niveau de remplissage est suffisant, le moteur est lancé, d'abord à partir de propane pur pour stabiliser le régime et la production d'électricité par l'alternateur de 650 kW triphasé, puis progressivement, les COV remplacent totalement le propane. Le moteur est un 16 cylindres en V de 48 litres de cylindrée. Il est prévu qu'il fonctionne entre 3 000 et 4 000 heures par an.

L'ingénierie de conception est le fait de la société hollandaise IPCO (précédemment Qlear), spécialisée dans les problèmes de récupération de COV. L'investissement de 4,5 M€ inclus la décoration du gazomètre dans l'esprit ?Nice looking" (peintures illustratives des bacs de stockage) et une insonorisation poussée du moteur.

Christian Guyard

Pour en savoir plus : http://www.qlear.com 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« La ligne pilote d'ACC à Nersac produira les premières batteries lithium-ion en novembre-décembre », avance Olivier Dörr, directeur industriel d’ACC

« La ligne pilote d'ACC à Nersac produira les premières batteries lithium-ion en novembre-décembre », avance Olivier Dörr, directeur industriel d’ACC

Automotive Cells Company avance vers ses gigafactories de batteries lithium-ion. Olivier Dörr, directeur industriel d’ACC, détaille[…]

Micro-algues : « L’enzyme FAP permet de former en 100 nanosecondes un hydrocarbure entier », clame Damien Sorigue chercheur au CEA

Micro-algues : « L’enzyme FAP permet de former en 100 nanosecondes un hydrocarbure entier », clame Damien Sorigue chercheur au CEA

Sécurité d’approvisionnement en électricité et objectifs de décarbonation : RTE se montre optimiste pour 2030

Sécurité d’approvisionnement en électricité et objectifs de décarbonation : RTE se montre optimiste pour 2030

Une batterie Li-ion intégrée dans un matériau de structure

Fil d'Intelligence Technologique

Une batterie Li-ion intégrée dans un matériau de structure

Plus d'articles