Nous suivre Industrie Techno

Les courants porteurs en ligne à l’heure du très haut débit

Ridha Loukil

Sujets relatifs :

,
Les courants porteurs en ligne à l’heure du très haut débit

Le CPL s'invite à la table du très haut débit

© DR

La société française Spidcom a fait la démonstration d’une technologie susceptible de porter la vitesse de transmission de données sur les lignes électriques à 1 Gbit/s.

La technologie des courants porteurs en ligne (CPL) n’en finit pas de surprendre. Un an après avoir culminé à la vitesse de 500 Mbit/s, elle est prête à rebondir pour  atteindre le débit incroyable de 1 Gbit/s. De quoi mettre la transmission des données sur lignes électriques existantes à l’heure du très haut débit, au niveau de la fibre optique. Cette évolution vient d’être présentée par la société française Spidcom qui développe des puces de communication CPL.  Elle est le résultat du projet européen de recherche Omega.

Aujourd’hui, les modules de communication CPL utilisés à la maison et au bureau pour raccorder des appareils électroniques (par exemple le décodeur de télévision au modem ADSL) via les lignes électriques offrent en général un débit brut de 200 Mbit/s en utilisant une bande de fréquences de 30 MHz. Spidcom atteint 1 Gbit/s en étendant la transmission à une bande de fréquences de 100 MHz.

Ce développement est conforme au standard HomePlug AV2 en cours de finalisation. Le démonstrateur de Spidcom s’appuie sur deux circuits logiques programmables jouant l’un le rôle d’émetteur l’autre de récepteur.

Le projet Omega associe 21 partenaires. Lancé en janvier 2008, il devrait se terminer en mars 2011.

Ridha Loukil

Pour en savoir plus sur le projet: http://www.ict-omega.eu & http://www.spidcom.com/en

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un pas de plus vers l'Internet quantique avec l'émission de photons intriqués par le nanosatellite SpooQy-1

Un pas de plus vers l'Internet quantique avec l'émission de photons intriqués par le nanosatellite SpooQy-1

SpooQy-1, un CubeSat 3U en orbite basse depuis un an, a démontré sa capacité à générer des paires de photons[…]

01/07/2020 | OptiqueSpatial
C-V2X : Qualcomm poursuit son travail d’évangélisation en faveur de la 5G pour le véhicule autonome

C-V2X : Qualcomm poursuit son travail d’évangélisation en faveur de la 5G pour le véhicule autonome

Déformer un semiconducteur 2D pour obtenir un photodétecteur sur silicium efficace dans le proche infrarouge

Déformer un semiconducteur 2D pour obtenir un photodétecteur sur silicium efficace dans le proche infrarouge

Avec 74 satellites en orbite, OneWeb fait faillite

Avec 74 satellites en orbite, OneWeb fait faillite

Plus d'articles