Nous suivre Industrie Techno

Les composites donnent du souffle aux trompettes daCarbo

Jean-François Preveraud
Les composites donnent du souffle aux trompettes daCarbo

Une esthétique inhabituelle mais des performances bien réelles.

© DR

Le célèbre fabricant d’instruments suisse teste l’usage des matériaux composites pour réaliser le pavillon de ses trompettes. Il obtient des instruments de haute qualité musicale demandant moins de souffle aux virtuoses pour un résultat identique.

Le fabricant de trompettes suisse daCarbo, dans le cadre d’un projet mené avec Musik Spirit, l'Ecole technique de Rapperswil et l'Institut de musique acoustique de l'Université de Vienne, a demandé au plasturgiste Nägeli Swiss de développer pour ses instruments un pavillon en matériau composite renforcé de fibre de carbone (PRFC).

Les ingénieurs acousticiens et les musiciens ont en effet constaté qu’en utilisant des conduits en composites renforcés de fibres de carbone, on parvient à supprimer les vibrations dans le tube qui gaspillent de l'énergie. Ils ont donc décidés d’utiliser ce matériau pour développer une trompette et un trombone plus faciles à jouer et qui produisent un son agréable et arrondi.

Les ingénieurs de Nägeli Swiss ont opté pour une technologie de moulage par transfert de résine (RTM) pour fabriquer le pavillon de la trompette. Des fibres sèches sous forme de bandes tressées sont préformées et placées dans un moule. De la résine est injectée dans le moule fermé et chauffé. Un vide est appliqué, de la résine est de nouveau injectée à haute pression et après polymérisation, la pièce finie peut être démoulée.

Des contraintes de fabrication spécifiques

Pour garantir que la surface du pavillon de la trompette remplisse les exigences de finition haute qualité, tant à l'intérieur du pavillon, qui a une influence sur le son, qu'à l'extérieur pour l’esthétique, la viscosité de la résine doit être adaptée à une injection à des températures élevées.

                    
                                   Une fabrication faisant appel
                              au moulage par transfert de résine
.
 

Mais une autre difficulté pour la réalisation de cette pièce réside dans la géométrie du pavillon, qui est relié au piston métallique par une courbe en U. Cette géométrie entraîne l’utilisation d’un noyau non démoulable. Il a donc fallu trouver un procédé de fabrication approprié afin de pouvoir utiliser un noyau fusible en réduisant la température de polymérisation. C’est pour arriver à satisfaire ces deux contraintes antinomiques que les ingénieurs de Nägeli Swiss ont choisi une résine Araldite de Huntsman Advanced Materials.

Reconnue par les artistes

L’une des marques de fabrique des instruments daCarbo est de demander moins d’énergie au trompettiste pour sortir un son. Grâce à la raideur importante de la paroi du pavillon de l'instrument et aux bonnes propriétés d'amortissement des matériaux composites, le pourcentage de vibrations inaudibles sortant de l’instrument est réduit.

Mais le recours au PRFC présente aussi d’autres avantages. Premièrement, la géométrie spécifique résulte en une sonorité exceptionnellement claire. La production, contrairement à la production manuelle des instruments en cuivre, est largement automatisée. Cela permet d'obtenir une qualité constante et d'éliminer les problèmes de corrosion résultant de la condensation à l'intérieur de l'instrument. Enfin, la richesse harmonique du registre aigu offre un son ouvert et chaud. De célèbres musiciens tels qu'Arturo Sandoval, Jon Barnes ou Roy Hargrove, ainsi que des orchestres professionnels ont testé et apprécié la trompette daCarbo. Leurs remarques ont conduit daCarbo à fabriquer ce pavillon en série, sous trois versions différentes, pour répondre aux exigences individuelles des musiciens.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://dacarbo.ch/en/

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

Face à la pénurie de respirateurs artificiels qui guette les hôpitaux français, le Fonds de dotation de la[…]

25/03/2020 | SantéCovid-19
Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Avec Modalis², l’Ifpen veut développer la boîte à outils numériques des batteries du futur

Avec Modalis², l’Ifpen veut développer la boîte à outils numériques des batteries du futur

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Plus d'articles