Nous suivre Industrie Techno

Les composants Oled fabriqués sur rotatives

Ridha Loukil

Sujets relatifs :

, ,
GE démontre la viabilité de ce procédé dans la fabrication économique de composants pour les futurs éclairages à diodes électroluminescentes organiques.

Les chercheurs de General Electric (GE) ont fait la démonstration de composants pour diodes luminescentes organiques (Oled en anglais pour Organic Light Emitting Diodes), fabriqués sur rotatives (système "roll to roll"). De quoi donner, dans un futur proche, à l'éclairage surfacique à Oled une technologie de production économique et viable.

Basées sur un matériau organique mince, qui émet de la lumière lorsqu'il est soumis à un courant électrique, les Oled représentent l'une des technologies appelées à révolutionner l'éclairage. Contrairement aux LED, destinées elles aux lampes, elles sont envisagées pour l'éclairage surfacique sur des murs, des plafonds, des rideaux ou des façades de meubles.

Le coût constitue l'un des verrous clés à maîtriser pour ouvrir le marché à cette technologie. « Les chercheurs rêvent depuis longtemps de fabriquer des Oled sur des rotatives, à la manière des journaux », souligne Anil Duggal, le directeur du programme de technologies avancées sur les composants électroniques organiques de GE. « Les applications d'éclairage exigent de faibles coûts de fabrication, et le succès de cette démonstration représente pour nous un grand pas vers le développement de composants Oled économiques. »

« Au-delà des Oled, cette technologie pourrait plus généralement s'appliquer à la fabrication d'autres composants électroniques organiques, notamment photovoltaïques, pour la conversion de l'énergie solaire, les capteurs et les écrans enroulables », ajoute-t-il.

L'aboutissement de quatre ans de recherche

Selon GE, « il reste encore bien du travail avant que des solutions d'éclairage Oled de qualité et économiques ne soient commercialisées ». Mais il devient possible d'envisager cette technologie dans l'offre de produits d'éclairage à haute efficacité dès 2010, aux côtés des LED, ampoules fluorescentes, halogènes ou lampes à incandescence HEI (en cours de développement chez GE).

Cette démonstration est l'aboutissement d'un programme de recherche de quatre années et de 13 millions de dollars mené par GE en collaboration avec Energy Conversion Devices, spécialiste des panneaux solaires à couches minces, et l'Institut national des standards et technologies (NIST) du département américain au commerce. Objectif : démontrer la faisabilité d'un procédé économique pour la production en masse de composants électroniques organiques, tels que les afficheurs souples, les panneaux solaires et les dispositifs d'éclairage à haute efficacité.

Les chercheurs de GE ont fourni la technologie électronique organique et développé les procédés "roll to roll", tandis qu'Energy Conversion Devices a apporté ses compétences dans la réalisation de rotatives destinées à la production des composants Oled.

La machine utilisée sert aujourd'hui à la poursuite des travaux de recherche en fabrication au Global Research Center, le labo central de GE à Niskayuna (État de New York), aux États-Unis.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0899

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2008 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le papier électronique prend des couleurs

Le papier électronique prend des couleurs

Fujitsu introduit le premier terminal mobile équipé d'un écran ePaper en couleurs.Le papier électronique (ePaper), utilisé notamment sur les terminaux[…]

01/04/2009 | AFFICHAGEInnovations
Quand l'environnement stimule l'innovation

Quand l'environnement stimule l'innovation

ENVIRONNEMENT

Focus

ENVIRONNEMENT

La chimie en quête de solutions moins énergivores

La chimie en quête de solutions moins énergivores

Plus d'articles