Nous suivre Industrie Techno

IT, L'enquête continue

Les clés de l'usine sobre, selon Solvay

Thomas Blosseville
Les clés de l'usine sobre, selon Solvay

Claude Conrard explique comment optimiser la consommation d'énergie d'un process industriel

© DR

La réduction de la soif énergétique des usines est aujourd'hui un impératif économique et environnemental. Claude Conrard, directeur énergie France du chimiste Solvay, livre ses conseils pour optimiser la consommation d'énergie d'un procédé industriel

Industriels comme écologistes s'accordent sur un point : la chasse aux gaspillages énergétiques est cruciale. Passé ce constat, comment la mettre en oeuvre dans une usine ? Le chimiste Solvay livre sa méthode en trois points.

Une amélioration continue

Premier impératif, la chasse aux gaspillages d'énergie doit être une priorité quotidienne. Pour cela, quelqu'un doit être chargé de coordonner la démarche. Chez Solvay, ce sont les responsables de chaque procédé. Leur mission : optimiser la marche en continue du procédé et l'améliorer pour le lendemain. "Ce sont les mieux placés. Ils connaissent par coeur leur procédé. A eux de faire des propositions d'investissements", explique Claude Conrard, directeur énergie France de Solvay. Pour y parvenir, ils peuvent faire appel à des experts centraux internes, réunis au siège de Solvay, en Belgique.

Le transport de vapeur

Dans ses usines, Solvay possède des chaudières au charbon et au bois, avec lesquelles il produit de la vapeur et de l'électricité. Si les électrons sont revendus sur le réseau, la vapeur est consommée sur place. La chasse aux gaspillages commence par une bonne isolation des équipements qui la transporte. "Dans le circuit de distribution de vapeur, veillez à bien contrôler tous les purgeurs, chargés d'évacuer l'eau liquide qui se forme dans les zones moins isolées", conseille Claude Conrard. Solvay détecte la présence d'eau liquide grâce à des capteurs à ultrasons qui la distinguent de la vapeur. Pour limiter les pertes lors du transport de vapeur, l'astuce consiste à rapprocher, dans le procédé, les sources et les besoins de chaleur.

Rationaliser la consommation

"Dans une usine, les pompes et compresseurs ont souvent été surdimensionnés, à une époque où le coût de l'énergie était bas", constate Claude Conrard. Ce n'est plus le cas. Pour rationnaliser votre consommation d'électricité, vous pouvez :
 

  • Soit intervenir physiquement pour modifier la géométrie des pièces tournantes et modifier le débit. "Par exemple en rabotant les roues des pompes", propose Claude Conrard.
     
  • Soit en investissement dans de nouveaux équipements. Vous pouvez changer les moteurs en les dimensionnant selon votre strict besoin, voire investir des moteurs à vitesse variable. Il peut aussi être intéressant de changer les transformateurs de tension pour améliorer leur rendement.

Thomas Blosseville

Pour aller plus loin :
retrouvez dans notre hors série spécial "innovation dans l'énergie", sorti en juin 2010, la démarche pour rendre son usine plus sobre.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Mobilité hydrogène, mini-usine médicale, composites thermoplastiques… les innovations qui (re)donnent le sourire

Mobilité hydrogène, mini-usine médicale, composites thermoplastiques… les innovations qui (re)donnent le sourire

Difficile de trouver la motivation en ce début de semaine ? Voici une petite sélection d’innovations qui pourraient vous aider[…]

[Vidéo] Un préhenseur en origami fait le vide pour saisir des objets

[Vidéo] Un préhenseur en origami fait le vide pour saisir des objets

Crew Dragon, satellites OneWeb, robot fourmi… les meilleures innovations de la semaine

Crew Dragon, satellites OneWeb, robot fourmi… les meilleures innovations de la semaine

Robot fourmi, l’IRT à Montréal, agriculture digitalisée… les innovations qui (re)donnent le sourire

Robot fourmi, l’IRT à Montréal, agriculture digitalisée… les innovations qui (re)donnent le sourire

Plus d'articles