Nous suivre Industrie Techno

Les citernes de gaz jaugées à distance

Ridha Loukil

Sujets relatifs :

,
Parées d'une sonde et d'un module communicant GSM, elles transmettent au service de livraison leur niveau de gaz.

Comment éviter à la fois les livraisons erronées et les ruptures de gaz chez les clients ? La question est au coeur des préoccupations de Butagaz. Traditionnellement, la réponse s'appuyait sur un modèle statistique. Pour améliorer le service client et optimiser la logistique, le distributeur de gaz a décidé en 2005 de passer à la télémétrie. Pour cela, la citerne de gaz chez le client est équipée d'une jauge électronique et d'un module communicant GSM. Selon les situations, la jauge relève le niveau de gaz une fois par jour ou par semaine. L'information est aussitôt transmise sans fil à un central de gestion par mini message SMS via le réseau de téléphonie mobile d'Orange, de SFR ou de Bouygues Telecom. Après prétraitement, elle est répercutée dans le système SAP, l'ERP (logiciel de gestion ingéré) de Butagaz. Dès que le niveau de gaz descend à un seuil correspondant à une autonomie d'une semaine pour le client, le logiciel déclenche un ordre de livraison. Ainsi, le client est toujours réapprovisionné juste quand il faut. Fini donc les livraisons prématurées ou tardives, coûteuses en logistique pour les premières et en service client pour les secondes.

Pour réaliser son projet, Butagaz a fait appel à trois prestataires spécialisés dans la télémétrie et la communication de machine à machine : ISA (Intelligent Sensing Every-where), Silentsoft et Sensile Technologies. En plus de l'intégration et de l'installation de la partie électronique (la jauge électronique plus le module communicant GSM), ces sociétés assurent le prétraitement de l'information qui remonte des citernes pour qu'elle soit utilisable directement par le système SAP de Butagaz. Ainsi, le déclenchement des ordres de livraison est automatique.

L'application impose que le matériel de jaugeage et de transmission soit antidéflagrant. « Les solutions courantes sur le marché comme celles proposées par Siemens ou Wavecom ne répondent pas à cette contrainte. Avec nos prestataires, nous avons dû construire une solution spécifique respectant les normes Atex de sécurité dans les milieux déflagrants », affirme Alexandre de Lestrange, responsable études et optimisation de la logistique chez Butagaz.

5 à 6 % d'économies réalisés en logistique

Après une installation pilote sur 1 000 citernes, le système a été progressivement généralisé à 15 000 clients (hôtels, restaurants, industriels, collectivités locales et particuliers gros consommateurs de gaz). Il reste 2 000 clients non équipés à cause d'indisponibilité du réseau GSM ou de mauvaise réception radio. Butagaz réfléchit sur des alternatives de transmission sans fil résolvant le problème. La société envisage aussi de prendre la main sur ses prestataires pour l'installation, ne serait-ce que pour mieux maîtriser la maintenance qui a toujours été la responsabilité de Butagaz.

Alexandre de Lestrange reste discret sur le montant précis de l'investissement, évalué à plusieurs millions d'euros. Mais les 5 à 6 % d'économies réalisés en logistique grâce à ce système lui laisse envisager un retour sur investissement de cinq ans.

L'ENTREPRISE

- Filiale de la Société des Pétroles Shell - Leader de la distribution de gaz en France - 500 personnes - Chiffre d'affaires 688 millions d'euros en 2007

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0899

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2008 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Une bouteille de gaz poids plume

Une bouteille de gaz poids plume

La Viseo de Butagaz est nettement moins lourde que les bouteilles classiques. Son secret : un matériau composite étudié sur mesure.Tous ceux qui ont[…]

01/01/2008 | CHEZ BUTAGAZ
Plus d'articles