Nous suivre Industrie Techno

Les chercheurs primés à Prague

Industrie et Technologies
Deux équipes de recherche scientifique et cinq personnalités du monde des sciences et de la communication reçoivent à Prague le prix européen Descartes 2004

Deux équipes européennes travaillant sur des sujets aussi pointus que prometteurs, l'une dans le domaine de la physique et l'autre dans celui des sciences de la vie, se sont partagé le prix européen Descartes 2004 pour la recherche, doté d'un million d'euros. La première équipe coordonnée par le Pr Anders Karlsson du Kungl Techniska Hogskolan (Suède) a réalisé une percée révolutionnaire sur dans le domaine de la cryptographie quantique, ce qui constitue une avancée cruciale pour les réseaux mondiaux de communications sécurisées. La seconde équipe menée par l'étonnant Pr Howy Jacobs de l'Université de Tampere en Finlande a contribué à une meilleure compréhension de l'ADN mitochondrial, que l'on suppose être une des clés du processus de vieillissement.

Créé il y a 5 ans par l'Union Européenne pour distinguer des équipes de chercheurs collaborant entre plusieurs pays sur des sujets de recherche d'intérêt général, le Prix Descartes est presque aussi prestigieux que le Prix Nobel mais a encore besoin de se faire connaître. Parce que la science n'est pas un sujet spontanément très médiatique et que la façon de susciter l'intérêt pour ces disciplines passe par de multiples voies, l'union Européenne a adjoint au Prix Descartes, un prix de la communication doté de 250 000 euros.

Ces prix étaient remis le 2 décembre dernier par le nouveau Commissaire Européen à la Recherche Janez Potocnik, dans les salons du Château Royal de Prague, à l'occasion d'une cérémonie ouverte par Vaclav Klaus, président de la République tchèque.

Les prix européen Descartes pour la recherche ont donc été remis à deux équipes. L'équipe coordonnée par le Pr Karlsson, réunit aussi des représentants de l'Université Ludwig-Maximilians de Munich (Allemagne), de l'Université de Vienne (Autriche), des Universités d'Oxford et de Cambridge (Royaume-Uni), de l'Université de Genève (Suisse), du Laboratoire national Los Alamos (Etats-Unis), de Thales (France) et de QinetiQ et de l'Université de Bristol (Royaume-Uni). Dans ce projet conjoint européen et américain appelé IST-QuComm, les chercheurs ont uni leurs efforts des deux côtés de l'Atlantique pour montrer une série d'applications fascinantes de la physique quantique allant de la téléportation à la transmission sécurisée d'informations encryptées sur les câbles en fibre optique et même l'espace libre. L'objectif est de développer un nouveau réseau mondial de communications sécurisées.

Quant au sujet présenté par le Pr Jacobs, il a suscité une grande attention à double titre. A la fois du sujet qui dévoile une partie des secrets des maladies dégénératives et du vieillissement, et la personnalité de son coordonnateur qui s'est présenté crane rasé surmonté d'une petite touffe de cheveux, habillé d'un blouson noir sur un tee-shirt muni d'une inscription,  d'un kilt écossais et de chaussures rangers. Pour se faire admettre dans le monde un peu guindé de la science, le Pr Jacobs est condamné à l'excellence. Challenge qu'il a brillamment relevé. Le groupe de recherche MBAD, abrégé de Mitochondrial Biogenesis, Ageing and Disease, se compose de cinq institutions, outre l'Université de Tampere (Finlande) : l'Institut Karolinska (Suède), le Medical Research Council (Royaume-Uni), l'Istituto Nazionale Neurologico Carlo Besta (Italie) et l'INSERM (France). Plusieurs études, notamment celles de Pierre Rustin à l'INSERM de Paris ont mis en évidence que les mutations de l'ADN de la mitochondrie ou mtDNA étaient la cause de maladies neuromusculaires et neurologiques. Le Pr Jacobs a montré que ces mutations étaient impliquées dans un éventail plus large de maladies, notamment la surdité héréditaire. La liste des maladies provoquées par les mutations mtDNA s'est sensiblement allongée, ce qui a ouvert de nouvelles voies de recherche.

Parallèlement le nouveau prix Descartes pour les sciences de la communication a été remis à Vincent Lamy (France) pour l'émission 'Face aux phasmes' diffusée dans la série 'C'est pas sorcier', au Pr Ignaas Verpoest (Belgique) pour avoir organisé une 'Tournée des composites', action très innovante en communication scientifique, au Pr Peter Csermely (Hongrie) qui a redonné le goût de la science dans son pays en aidant 7000 jeunes à trouver leur place dans des équipes scientifiques, au Pr Wolfgang M. Heckl (Allemagne), scientifique inspiré et grand communicateur qui apparaît régulièrement à la télévision et dans les magazines pour vulgariser la science et notamment des travaux de son centre de nanobiotechnologies à Munich et enfin à Sir David Attenborough, réalisateur de la BBC très célèbre au Royaume-Uni pour ses documentaires animaliers.
Avec le prix Descartes, non seulement la science européenne trouve une consécration de haut niveau, mais il met aussi sur le podium les gens qui savent la valoriser.

François-Xavier Lenoir

Internet:

Prix Descartes : www.cordis.lu/descartes
Projet IST-QUComm : www.imit.kth.se/QEO/qucomm/
Projet MBAB : www.mitage.org / www.eumitocombat.org
www.ki.se
Vincent Lamy : www.riff-prod.fr/accueil/index.html
Pr Ignaas Verpoest : www.kuleuven.ac.be
Pr Peter Csermely : www.kutdiak.hu

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles